/sacchips/mishmash
Navigation

Les enfants ont de plus en plus de mal à tenir un crayon...

Les enfants ont de plus en plus de mal à tenir un crayon...
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Les téléphones et tablettes auraient un effet pervers sur le développement de la dextérité, si bien que de plus en plus d'enfants auraient du mal à tenir correctement un crayon, mettent en garde plusieurs spécialistes.   

En effet, l’utilisation d’écrans tactiles empêcherait les muscles des doigts des enfants de se développer suffisamment.

«Les enfants n'entrent pas à l'école avec la force et la dextérité qu'ils avaient il y a 10 ans», observe Sally Payne, l’ergothérapeute en chef de la Fondation Heart of England NHS Trust.

Dans une entrevue accordée au Guardian, la spécialiste explique que pour pouvoir saisir un crayon et le tenir correctement, les enfants doivent d’abord maîtriser certains muscles fins de leurs doigts.

«Il est plus facile de donner un iPad à un enfant que de l'encourager à faire des exercices de musculation tels que manipuler des blocs de construction ou faire du bricolage. Pour cette raison, ils ne développent pas les compétences de base dont ils ont besoin pour saisir et tenir un crayon», dit-elle.

Karin Bishop, directrice adjointe du Collège royal des ergothérapeutes, a également fait part de ses préoccupations au Guardian.

«Il est indéniable que la technologie a changé le monde dans lequel nos enfants grandissent. Bien qu'il y ait de nombreux aspects positifs dans l'utilisation de la technologie, il existe de plus en plus de preuves sur l'impact de styles de vie plus sédentaire et d'interactions sociales virtuelles croissantes, les enfants passant plus de temps à l'intérieur.»

Pour sa part, Mellissa Prunty, une autre ergothérapeute spécialisée dans les difficultés d'écriture chez les enfants, s'inquiète du fait qu'un nombre croissant d'enfants pourraient tarder à apprendre à écrire en raison d'une surutilisation de la technologie.

Elle souhaite d’ailleurs que des études soient réalisées sur le sujet afin de mieux traiter et prévenir ce nouveau phénomène.