/sports
Navigation

Brier 2018 : «C’est notre Super Bowl» - Mike Fournier

Champions provinciaux, Mike Fournier, Félix Asselin, William Dion et Jean-François Trépanier forment l’équipe du Québec dans le cadre du tournoi de curling Brier prévu du 3 au 11 mars 2018, à Regina, en Saskatchewan.
COURTOISIE / Stan Fong / Curling Québec Champions provinciaux, Mike Fournier, Félix Asselin, William Dion et Jean-François Trépanier forment l’équipe du Québec dans le cadre du tournoi de curling Brier prévu du 3 au 11 mars 2018, à Regina, en Saskatchewan.

Coup d'oeil sur cet article

Le joueur de curling Mike Fournier vit un rêve en représentant le Québec au prestigieux tournoi Brier qui doit commencer ce samedi, à Regina, en Saskatchewan.

«J’ai 46 ans et j’ai rêvé à ça pendant toute ma carrière de curling», a-t-il indiqué, à l’approche de la compétition rassemblant les meilleures équipes au Canada.

«C’est notre Super Bowl à nous», a ensuite illustré Fournier, qui s’est qualifié pour le tournoi en remportant, au mois de février, le championnat provincial en compagnie de Félix Asselin, William Dion et Jean-François Trépanier.

Cette comparaison reliée au football ne pourrait d’ailleurs mieux correspondre à son coéquipier Dion. Cet ancien botteur avait même signé un contrat avec les Alouettes de Montréal au terme de sa carrière universitaire avec le Vert & Or, à Sherbrooke.

Trépanier, lui, a longtemps joué au hockey avec les Braves de Valleyfield, dans le junior AAA.

«Je suis le vieux sur l’équipe», a blagué Fournier, multipliant les bons mots à l’endroit de ses jeunes coéquipiers.

Un intéressant parcours

La formation québécoise a déjà réalisé un bel exploit en remportant le championnat provincial, battant en finale l’équipe de Jean-Michel Ménard au terme d’un parcours extraordinaire.

«En demi-finale, on tirait de l’arrière 7-2 après quatre bouts contre Martin Ferland. On a réussi à combler le déficit et ç’a donné de la confiance pour la finale», a raconté Fournier.

Lors du match ultime, une double sortie de Fournier au neuvième bout a grandement aidé son équipe à filer vers un gain de 7-5 contre Ménard et ses acolytes.

Par le passé, Fournier a déjà représenté deux fois le Québec au Championnat canadien de curling mixte, mais il rêvait encore au Brier, une compétition plus reconnue. Il y était presque en 2015, mais Ménard l’avait battu en finale provinciale.

Sans pression

Maintenant qualifié, Fournier reconnaît qu’il ressent une certaine excitation face à cet événement fortement médiatisé aux quatre coins du Canada. Le résident de Sainte-Anne-de-Bellevue a également hâte d’affronter les Brad Gushue et Brad Jacobs, entre autres.

«On a gagné notre place et on mérite d’être là, a dit Fournier. Les gens nous connaissent un peu moins et dans ce sens-là, on a moins de pression que les autres équipes. On va prendre ça un match à la fois, mais on risque de jouer de manière agressive. Nous jouons mieux quand nous sommes agressifs.»

Le premier défi des Québécois sera relevé face aux favoris de la foule, soit les représentants de la Saskatchewan, menés par le skip Steve Laylock. Fournier et ses coéquipiers sont assurés de jouer au moins sept matchs lors du tournoi à la ronde. Le Brier doit culminer le 11 mars lors de la présentation de la grande finale.