/news/politics
Navigation

Crise au Bloc québécois: Couillard constate «l’affaiblissement majeur» du mouvement souverainiste

«Le mouvement indépendantiste a vécu ses meilleurs jours», a déclaré Philippe Couillard, qui constate son «affaiblissement majeur».
Photo Agence QMI, Simon Clark «Le mouvement indépendantiste a vécu ses meilleurs jours», a déclaré Philippe Couillard, qui constate son «affaiblissement majeur».

Coup d'oeil sur cet article

STONEHAM | La crise qui sévit actuellement au sein du Bloc québécois de Martine Ouellet démontre à quel point le mouvement souverainiste est plus que jamais en perte de vitesse, croit le premier ministre Philippe Couillard.

«Le mouvement indépendantiste, d’après moi, a vécu ses meilleurs jours», a commenté M. Couillard, en marge d’une visite à la microbrasserie La Souche de Stoneham, dans la région de Québec.

La démission en bloc de 7 des 10 députés de l’aile parlementaire du parti dirigé par Martine Ouellet, selon M. Couillard, n’est qu’une autre manifestation d’un désintérêt généralisé de la population envers le mouvement souverainiste, notamment les jeunes.

«Ce que ça révèle au-dessus de tout, ce n’est pas tellement le parti lui-même, c’est l’affaiblissement majeur de cette idée politique qui est l’indépendance du Québec. On le voit chez nous, ç'a de moins en moins d’attraction. [...] Franchement, ce n’est plus au sommet des priorités. Notamment des jeunes Québécois.»

Présage d’un avenir sombre pour le PQ?

Le chef libéral, qui n’a pas voulu s’avancer davantage sur les problèmes internes du Bloc québécois à Ottawa, s’attend à ce que le Parti québécois connaisse éventuellement un sort semblable.

«J’ai déjà dit que les idées ne meurent jamais, a répété M. Couillard. C’est la force de l’idée qui est en diminution, parce que les gens ne voient plus de pertinence à ça. Notamment, la jeune génération ne voit plus vraiment l’intérêt, pour le Québec, d’aller dans cette direction-là, et c’est de plus en plus apparent.»