/sacchips/pushstart
Navigation

Critique Moss: le jeu idéal pour la réalité virtuelle

Moss réussit là où les autres ont échoué en VR.

Critique Moss: le jeu idéal pour la réalité virtuelle
Capture d'écran / montage Pèse sur Start

Coup d'oeil sur cet article

Cela fait plusieurs années qu’on dit que la réalité virtuelle est le futur du gaming, mais on en a pas vraiment eu la preuve jusqu’à présent. Certes, un jeu où l’on descend dans l’océan pour faire face à un requin, c’est impressionnant. C’est nouveau, mais c’est aussi un peu prévisible. Heureusement, Moss, un nouveau titre de la PSVR, vient de tout changer.

Trop souvent, les jeux de réalité virtuelle misent sur l’effet « wow, c’est cool le VR! », qui n’aura bientôt plus sa place. Il faudra trouver une façon d’exploiter la technologie VR pour qu’elle soit réellement différente du gaming que l’on connaît, mais que l’effet soit durable et efficace.

Certes, on a eu d’excellents jeux. Resident Evil 7 était totalement terrifiant en VR, surtout dans les moments paniquants et claustrophobes causés par Jack Baker. Mais encore une fois, on reste dans une recette prévisible. On n’a pas le feeling que c’est un jeu à part entière. Ça se joue très bien sans le côté réalité virtuelle. 

Moss est un jeu conçu pour le VR, et ça paraît.

 

Moss, la nouvelle recette

Un jeu avec quelques heures de gameplay mettant en vedette une petite souris mérite-t-il autant d’analyse de réalité virtuelle?

Oui, absolument. Parce que grâce à Moss, on a enfin un avant-goût de la vraie réalité virtruelle et de son énorme potentiel. Ce potentiel est maintenant beaucoup plus tangible, alors qu’il était qu’un concept auparavant. 

Moss a réussi là où les autres ont échoué: le jeu recrée, en réalité virtuelle, le sentiment d’un bon vieux jeu classique. C’est ça, qu’on voulait. On a compris toutes les « gimmicks » du VR; maintenant, on veut des jeux extraordinaires. 

Dans Moss, vous incarnez le rôle de « The Reader », un fantôme qui guide Quill, une petite souris adorable mais courageuse comme tout. Rempli de fantaisie et livré comme un conte magique grâce à sa douce narration, Moss vous transporte dans un univers magnifique. La dernière fois que mes yeux ont autant brillés durant une session gaming, c’était dans Journey.

Critique Moss: le jeu idéal pour la réalité virtuelle
Courtoisie

Le jeu réussit à vous agripper par les sentiments probablement grâce au VR. On embarque totalement dans l’histoire qui nous est rencontrée, et on est très investi dans le succès de la petite Quill. Après tout, on est dans le jeu, nous aussi!

Au lieu de vous mettre dans le rôle principal à la première personne, vous accompagnez Quill à la troisième personne. Ça semble bizarre pour du VR, mais c’est exactement la raison pour laquelle je n’ai jamais eu mal au cœur.

Sans la surexploiter, Moss utilise la technologie VR avec brio. Vous êtes l’acolyte du personnage principal; vous l’aidez à résoudre des puzzles aux allures platformer en bougeant des trucs. Vous contrôlez Quill aussi, mais vous devez travailler en équipe. 

 

Quand un jeu nous prend par les sentiments

Dans votre rôle du « Reader », vous devez aider la petite Quill à traverser plusieurs chapitres de son histoire. Côté mécanique, ça se manifeste en bougeant quelques blocs, mais c’est en fait bien plus que ça.

Critique Moss: le jeu idéal pour la réalité virtuelle
Courtoisie

Quill et le Reader forment une vraie équipe où l’entraide est primordiale. Elle vous fait confiance, et vous la protégez contre toutes les menaces possibles. Dans mon cas, ce fut impossible de ne pas m’attacher à ma nouvelle amie. 

Critique Moss: le jeu idéal pour la réalité virtuelle
Courtoisie

 

Elle vous fera un petit « high five » quand vous réussissez un puzzle difficile, et parce qu’on est en VR vous allez devoir faire le vrai geste de la main. Ça vous prendra par les sentiments, je vous l’assure.

 

L’environnement

Moss est un platformer assez typique. Vous devez sauter, vous accrocher, pousser et chercher la sortie. Le jeu est divisé en tableaux et vous n’avancez jamais vraiment à la première personne, à moins de regarder autour d’un obstacle. Plus les mouvements sont limités, moins on a mal au coeur. Idéal, dans mon cas! #sensible

Critique Moss: le jeu idéal pour la réalité virtuelle
Courtoisie

 

Les tableaux sont également séparés en chapitres, parce que l’histoire est racontée comme un livre. Petit bémol ici: les sauvegardes et replays sont réservées aux chapitres, alors si vous ratez un niveau ou vous êtes coincé, il faudra recommencer le chapitre au complet. J’ai trouvé ça très bof.

Vous allez avoir quelques adversaires, et certains tableaux ont des vagues d’ennemis. Personnellement, je n’aime vraiment pas les enemy waves, alors ce n’était pas mon truc. Mais je me suis amusée avec pas mal tout le reste.

Critique Moss: le jeu idéal pour la réalité virtuelle
Courtoisie

En tant que Reader, vous pouvez également contrôler les ennemis et les utiliser contre d’autres méchants. Tout ça, évidemment, dans le but de protéger Quill!

 

Bref, Moss change la game

Critique Moss: le jeu idéal pour la réalité virtuelle
Courtoisie

Moss, c’est le jeu qu’on ne savait pas qu’on voulait. 

On peut enfin voir un peu ce que la réalité virtuelle pourrait être, parce qu’on est déjà un peu tannés des bras devant, les jump scares ou les marches de planches en hauteur. C’est un peu trop gimmick, ça. 

C’est votre investissement dans la quête de Quill qui fait de Moss un jeu différen. Parce que le VR c’est souvent « cool », mais juste ça, ce n’est pas assez. Moss, c’est aussi un bon jeu; un bon platformer.

L’histoire n’est pas nécessairement fascinante ni profonde, mais l’univers créé autour demeure totalement magique. Les mécaniques pour traverser cet univers font de Moss un jeu qui exploite bien la technologie VR, sans vous donner mal au cœur ni vous ennuyer après 20 minutes.

En plus, vous pouvez flatter Quill, et elle vous répondra d’un sourire amical. C’est juste trop cute!

 

Le bon

  • Bons puzzles
  • Trame sonore excellente
  • Magnifiquement beau
  • Immersif
  • Comme une histoire interactive
  • Est un jeu parfait pour le VR, serait moins pertinent sans cette technologie.

 

Le moins bon

  • Parfois bogué, parce que #VR
  • Pas très long
  • Combats parfois ennuyeux ou mal coordonnés