/sports/others
Navigation

Francis Jobin vise l’équipe nationale

Le planchiste de Lac-Beauport prend de l’expérience

Francis Jobin prendra part au Jamboree de Québec à la fin du mois.
Photo d'archives, AFP Francis Jobin prendra part au Jamboree de Québec à la fin du mois.

Coup d'oeil sur cet article

Membre de l’équipe nationale de développement et évoluant dans l’ombre des médaillés olympiques Maxime Parrot, Sébastien Toutant et Mark McMorris, le planchiste Francis Jobin poursuit son chemin sans se tracasser.

« L’équipe canadienne est vraiment forte et ça a du sens que je sois encore sur la formation de développement à 19 ans, a souligné Jobin. C’est la plus forte équipe dans le monde et c’est difficile d’y faire sa place. Les gars sont bons et jeunes. Il y a actuellement six gars sur l’équipe nationale et je vise une place. »

S’il est patient, Jobin souhaite aussi obtenir de bons résultats pour gravir les échelons. Le prochain mois sera fort occupé avec la participation à trois événements internationaux et au championnat canadien à Calgary.

« Ça va être le mois le plus occupé de ma saison, a-t-il souligné. Dernier invité à une compétition à Bear Mountain à l’automne, j’ai été vraiment surpris de remporter l’épreuve et de me qualifier pour le Air and Style qui aura lieu en fin de semaine à Los Angeles. Le concept a évolué et on retrouvera uniquement des rampes dans le centre-ville de Los Angeles. C’est un montage d’échafaudages en ville. »

Après les nationaux à Calgary du 5 au 10 mars où il prendra le départ en slopestyle et en big air, le planchiste de Lac-Beauport se rendra en Italie pour une étape du circuit de la Coupe du monde. À Aspen en début de saison, il avait terminé en 14e position en Coupe du monde, ratant la finale de peu. Il a aussi pris le 3e rang lors d’une étape du Revolution Tour disputée au Vermont.

« Je veux atterrir mes trucs et être satisfait de mes descentes, a raconté celui qui s’envole pour la Californie, vendredi. Les notes sont entre les mains des juges, mais je veux être constant. C’est ce que recherche l’équipe nationale. »

Bourse de 5000 $

À son retour d’Italie, Jobin prendra part au Jamboree du 22 au 25 mars à Québec. « Il s’agira de ma troisième présence au rendez-vous de Québec, a-t-il indiqué. L’an dernier, j’ai pris le départ, mais j’étais ennuyé par une blessure à une hanche. Je n’étais pas à 100 pour cent, mais je suis en parfaite santé cette année. »

Avant de partir pour la Californie, Jobin a reçu une bonne nouvelle. Il a reçu une bourse de 5000 $ de Petro-Canada tout comme son entraîneur Mike Stastook dans le cadre du programme FACE destiné aux athlètes qui n’ont pas encore atteint les équipes nationales.

Un total de 55 Canadiens ont reçu cette aide en 2018, dont 10 Québécois.