/finance/business
Navigation

Cartel du pain: les cartes-cadeaux de 25 $ de Loblaw arrivent au Québec

L’épicier Loblaw a commencé à distribuer au Québec ses cartes-cadeaux de 25 $ pour s’excuser d’avoir fixé les prix du pain durant près de 15 ans.
Photo d'archives, Reuters L’épicier Loblaw a commencé à distribuer au Québec ses cartes-cadeaux de 25 $ pour s’excuser d’avoir fixé les prix du pain durant près de 15 ans.

Coup d'oeil sur cet article

L’épicier Loblaw a commencé à distribuer au Québec ses cartes-cadeaux de 25 $ pour s’excuser d’avoir fixé les prix du pain durant près de 15 ans.

Ces derniers jours, de nombreux Québécois qui ont rempli une demande sur le site web de Loblaw ont reçu la carte-cadeau qui leur avait été promise.

En décembre dernier, Loblaw et le fabricant de pain Weston (qui appartiennent à la famille Weston) ont admis avoir pris part à un stratagème pour faire gonfler les prix du pain du 1er janvier 2002 au 1er mars 2015.

Afin de se racheter auprès des consommateurs, Loblaw a décidé d’offrir à tous les clients qui en font la demande une carte-cadeau échangeable dans les épiceries du groupe, incluant notamment Loblaw, Maxi et Provigo.

L’épicier Loblaw a commencé à distribuer au Québec ses cartes-cadeaux de 25 $ pour s’excuser d’avoir fixé les prix du pain durant près de 15 ans.
Photo courtoisie

Les clients de Loblaw ont d’ailleurs jusqu'au 8 mai pour se prévaloir de cette offre sur le site web www.loblawcard.ca/fr. Les cartes n’ont pas de date d'expiration.

Cette carte-cadeau de 25 $ est échangeable contre des produits et services dans les épiceries de Loblaw.

Loblaw soutient que cette mesure devrait lui coûter de 75 à 100 millions de dollars.

Action collective

L’épicier Loblaw a par ailleurs confirmé que les clients qui réclament leur carte-cadeau de 25 $ pourront également participer à une éventuelle action collective qui serait intentée en justice contre lui.

Selon Loblaw, si un tel procès débouchait sur une condamnation, 25 $ seraient soustraits de l’indemnité que pourraient percevoir les personnes flouées.

Or, des avocats qui participent aux demandes d'action collective contre Loblaw et Weston soutiennent qu'un juge devra plutôt trancher cette question.

À ce jour, deux demandes d'action collective d’un milliard de dollars ont été déposées contre Loblaw, au Québec et en Ontario.

L’épicier Loblaw a commencé à distribuer au Québec ses cartes-cadeaux de 25 $ pour s’excuser d’avoir fixé les prix du pain durant près de 15 ans.
Photo courtoisie