/lifestyle/books
Navigation

La vérité sur Donald Trump et son entourage

SPAIN-US-POLITICS-LITERATURE-TRUMP
Photo AFP Michael Wolff

Coup d'oeil sur cet article

Les éditions Robert Laffont lancent cette semaine la traduction française de Le Feu et la Fureur, le livre explosif du journaliste américain Michael Wolff dont Donald Trump a voulu interdire la publication.

Le livre, best-seller aux États-Unis, au palmarès des ventes dans sa version originale anglaise au Québec, vendu dans une vingtaine de pays, a fait la manchette plusieurs fois depuis sa sortie.

Michael Wolff a bénéficié d’un accès exceptionnel à Trump et son entourage.

« Pour faire une métaphore, je peux dire que j’étais comme un morceau de mobilier ou une mouche sur un mur de la Maison-Blanche. Quelqu’un que tout le monde était habitué de voir, en quelque sorte. Et je pense que je n’étais pas menaçant. J’étais un trou noir : les gens me parlaient, me parlaient avec beaucoup de plus de liberté qu’on peut se l’imaginer », commente Michael Wolff, en entrevue. « Avec tellement de liberté que certains d’entre eux le regrettent aujourd’hui. »

<b><i>Le feu et la fureur</i></b><br />
Michael Wolff<br />
Éditions Robert Laffont, 370  pages
Photo courtoisie
Le feu et la fureur
Michael Wolff
Éditions Robert Laffont, 370 pages

La révélation la plus choquante de son livre, à son avis ? « Au cœur du livre se trouve une histoire assez extraordinaire : elle concerne les conseillers personnels du président. Et je connais 100 % d’entre eux. Ils sont profondément désillusionnés. Et tous, d’une manière ou d’une autre, sont venus à la conclusion qu’il ne peut pas fonctionner dans ce travail. Il ne peut pas faire ce qu’on attend d’un président. »

« Plusieurs personnes qui couvrent l’actualité à la Maison-Blanche étaient au courant de ça. Mais j’étais celui qui, pour plusieurs raisons, a été d’accord pour l’écrire. »

Le puzzle de notre époque

Trump représente, à son avis, « le grand puzzle ou la grande farce cosmique de notre époque ». « Qui est-il ? Comment est-il ? Comment est-il devenu le président des États-Unis ? Personne n’a pu répondre de manière satisfaisante à ces questions. »

« Les membres de sa famille occupent en ce moment quelques-uns des postes les plus importants du gouvernement. Ils n’ont absolument pas le bagage, la connaissance, l’expérience qu’ils devraient normalement avoir pour avoir ces fonctions : sa fille et son gendre sont profondément mal préparés pour les positions qu’ils occupent. »

Michael Wolff a rencontré personnellement Donald Trump. « En personne, il est beaucoup moins hostile. Il faut que vous pensiez à lui comme s’il était un vendeur : il se vend, il est flatteur, parce qu’il essaie de faire une vente. Mais s’il décide qu’il ne réussit pas, vous êtes inutile, sans valeur, pour lui. En personne, il a quelque chose de charismatique : Steve Bannon le surnomme le singe au grand cœur. Quel compliment ! Il veut qu’on l’aime. Mais c’est un homme très limité. Il ne connaît rien, il n’a rien lu, il ne s’intéresse qu’à lui. C’est très déconcertant. »

Pense-t-il qu’il pourrait être destitué ? « Je pense que si les démocrates l’emportent en novembre, comme c’est raisonnablement probable, je pense que oui : il sera destitué. Comment exactement cela pourrait se produire, ce n’est pas encore clair. »


► Michael Wolff est journaliste. Il travaille notamment pour Vanity Fair, The Guardian et USA Today.

 Le feu et la Fureur est son septième livre.

► Il vit à Manhattan.