/investigations/truth
Navigation

Une promesse brisée de Justin Trudeau

INDIA-CANADA-DIPLOMACY-ECONOMY
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, sont des expertes dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.


L'énoncé

Enregistrer un « déficit à court terme de 10 milliards de dollars » par année et « revenir à l’équilibre budgétaire en 2019 », c’est ce qu’avait promis le gouvernement de Justin Trudeau dans sa plateforme électorale en 2015.

Un mois après son élection, Trudeau avait affirmé à la Presse canadienne que sa promesse était « très » ferme.

Avec le budget fédéral 2018 déposé cette semaine, où en sommes-nous ?

Les faits

Dès le dépôt de leur premier budget en 2016, les troupes de Justin Trudeau ne respectaient pas leur engagement de garder le déficit près de 10 G$.

Ils l’ont plutôt élevé à 29,4 G$, près de trois fois plus que promis. Dans le même document, on apprenait que l’équilibre budgétaire n’était même pas envisagé pour 2019.

Dans le budget suivant, on prévoyait un déficit de 28,5 G$ pour l’année 2017-2018. Puis dans le budget déposé mardi, c’est un déficit de 18,1 G$ qui est prévu pour la prochaine année fiscale.

Les Canadiens peuvent donc renoncer à l’espoir d’atteindre l’équilibre budgétaire lors d’un premier mandat des libéraux de Justin Trudeau. Le dernier budget ne donne d’ailleurs aucun plan pour le retour à cet équilibre. Promesse non tenue.


► Vous avez une idée pour nos recherchistes ? Écrivez-leur à l’adresse suivante : heurejuste@quebecormedia.com