/news/politics
Navigation

La FMSQ prévient ses membres qu’ils pourraient devoir payer plus d’impôt

Coup d'oeil sur cet article

Le député de Québec solidaire et médecin spécialiste Amir Khadir reproche à la présidente de son syndicat, Diane Francoeur, de proposer des solutions à ses membres pour payer moins d’impôt.

Dans une lettre, Mme Francoeur renseigne les médecins spécialistes sur l’impact que pourraient avoir les nouvelles règles fiscales canadiennes sur l’impôt qu’ils payent. « Les médecins professionnels incorporés attendaient impatiemment ces annonces pour avoir enfin l’heure juste », écrit Mme Francoeur.

Elle faisait référence aux règles qui touchent l’imposition des revenus de placements détenus dans une société, que le plus récent budget fédéral a modifiées.

Analyse

Pour aider à la compréhension des médecins, la présidente réfère à une analyse effectuée par la Financière des professionnels, dans laquelle on apprend notamment que la réforme Morneau forcerait un professionnel qui a un revenu d’entreprise annuel de 400 000 $ à payer 10 000 $ de plus en impôt à partir de 2019.

« Sachez que la Financière des professionnels tentera d’ajuster la stratégie de placement de ses clients de manière à optimiser, le cas échéant, ce nouvel enjeu fiscal à partir des années d’imposition commençant après 2018 », indique l’analyse.

Khadir révolté

Le député Amir Khadir n’a pas digéré la proposition faite par sa présidente, à qui il a décidé de faire connaître son mécontentement. « Dès que le budget fédéral touche l’incorporation fiscalement odieuse des médecins, ne voit-on pas [la FMSQ fournir] une analyse élaborée [qui montre] comment profiter du fait que le budget Morneau donne “le temps aux professionnels incorporés d’ajuster leurs stratégies de placements d’ici l’entrée en vigueur des changements” », écrit M. Khadir, citant un passage de l’analyse.