/news/politics
Navigation

La santé plombe le PLQ: baisse des intentions de vote pour les libéraux, la CAQ demeure en tête

bilan liberal
Photo d'archives, Simon Clark Francois Legault

Coup d'oeil sur cet article

Les intentions de vote pour les libéraux atteignent leur score le plus bas depuis l’élection du gouvernement Couillard, tandis que la CAQ se maintient en tête, révèle un sondage Léger.

Le PLQ obtient désormais 26 % d’appuis, contre 37 % pour la CAQ. Les deux partis ont chacun perdu deux points de pourcentage par rapport au dernier coup de sonde, en janvier dernier.

Philippe Couillard
Photo d'archives, Simon Clark
Philippe Couillard

Le président de la firme Léger y note un déclin des intentions de vote à long terme pour les libéraux. Aux élections de 2014, le PLQ avait obtenu 42 % des voix et, en décembre, le parti récoltait encore la faveur de 32 % des répondants.

« Le dossier de la santé est celui qui plombe le vote pour le gouvernement », analyse Jean-Marc Léger, qui a également sondé les Québécois sur le sujet.

Manon Massé
Photo d'archives, Simon Clark
Manon Massé

La tendance est légèrement inversée pour le PQ, qui grimpe de deux points, pour obtenir 22 %. Québec solidaire, lui, se maintient à 9 %.

« C’est une tendance qui se poursuit pour le Parti libéral [du Québec] et pour le PQ, alors que la CAQ, c’est la première fois qu’il descend depuis plusieurs mois », résume Jean-Marc Léger.

La CAQ en bonne position

Les troupes de François Legault sont toutefois les favorites dans toutes les tranches d’âge d’électeurs et caracolent en tête des intentions de vote chez les francophones, à 42 %. « Ce qui est certain, c’est que le gouvernement serait caquiste », dit Jean-Marc Léger. Mais le sondeur ne peut plus dire s’il s’agirait d’un gouvernement minoritaire ou majoritaire.

Le niveau d’insatisfaction à l’égard du gouvernement, à 71 %, avantage également la CAQ, qui est vue comme le parti qui représente le mieux le changement par une majorité d’électeurs.

De plus, à 7 %, le niveau d’électeurs indécis est faible, fait remarquer le président de la firme Léger. « Les gens commencent à se faire une opinion assez précise », note Jean-Marc Léger.

Effet Hivon ?

La firme Léger a également sondé l’avis des Québécois au sujet des rumeurs entourant le saut en politique de plusieurs personnalités publiques, en vue des élections d’octobre prochain.

Mario Dumont (45 %), Pierre Karl Péladeau (41 %), Alexandre Taillefer (39 %) et Régis Labeaume (31 %) sont ceux qui ont reçu le plus d’appuis parmi les noms soumis aux répondants.

Jean-François Lisée
Photo d'archives, Simon Clark
Jean-François Lisée

La nomination de Véronique Hivon au poste de vice-chef du PQ pourrait également profiter aux troupes péquistes, alors que 44 % des électeurs estiment qu’elle est un atout pour son parti. À la même question, Jean-Martin Aussant obtient 34 % d’approbation.

Le coup de sonde mené pour Le Journal et le quotidien Le Devoir a été réalisé en ligne auprès de 993 Québécois du 26 février au 1er mars 2018. Les résultats ont ensuite été pondérés pour garantir un échantillon représentatif.

 

Le sondage

Si des élections provinciales avaient lieu aujourd’hui, pour quel parti auriez-vous l’intention de voter ? Serait-ce pour...

  • CAQ: 37 %
  • PLQ: 26 %
  • PQ: 22 %
  • QS: 9 %
  • Parti conservateur du Québec: 2%
  • NPDQ: 2%
  • Parti vert du Québec: 1%

Selon vous, lequel des chefs de partis provinciaux ferait le meilleur premier ministre du Québec ?

  • François Legault: 27 %
  • Philippe Couillard: 15 %
  • Jean-François Lisée: 14 %
  • Manon Massé: 6 %

Conditions de travail: les Québécois appuient les infirmières

Le dossier des conditions de travail des infirmières a fait grand bruit au cours des dernières semaines et celles-ci ont l’appui des Québécois.

Selon Léger, 93 % des répondants estiment que l’amélioration du réseau de la santé passe par de meilleures conditions de travail des infirmières. Leur principal syndicat, la FIQ, milite justement pour la création d’un ratio infirmières – patients qui permettrait d’éviter la surcharge de travail.

Selon vous, pour améliorer le réseau de la santé au Québec, il faut améliorer les conditions de travail des...

  • Infirmières: 93 %
  • Médecins de famille: 63 %
  • Médecins spécialistes: 40 %

Mandat difficile: le ministre Barrette fortement impopulaire

Gaétan Barrette
Photo Agence QMI, Dario Ayala
Gaétan Barrette

Les Québécois jugent sévèrement le travail du ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

En effet, 66 % des répondants estiment que le ministre a fait « un mauvais travail » au cours des trois dernières années, contre 19 % qui jugent son mandat favorablement. Un autre 15 % des répondants ne savait pas ou a refusé de répondre.

D’ailleurs, 44 % des Québécois affirment que la présence d’un médecin à la tête du réseau de la santé est un désavantage.

Estimez-vous que le ministre de la Santé a fait un bon ou un mauvais travail au cours des trois dernières années ?

  • Un bon travail: 19 %
  • Un mauvais travail: 66 %

MÉTHODOLOGIE

Sondage web ♦ du 26 février au 1er mars 2018 ♦ 993 Québécois, âgé(e)s de 18 ans ou plus et ayant le droit de vote au Québec ♦ À l’aide des données du recensement de 2016, les résultats ont été pondérés selon l’âge, le sexe, la langue maternelle, la région et le niveau de scolarité afin de garantir un échantillon représentatif la population. ♦ Pondération et marge d’erreur: aux fins de comparaison, un échantillon probabiliste de 993 répondants aurait une marge d’erreur de + ou - 3,1 % et ce, 19 fois sur 20.