/weekend
Navigation

Le jazz tout en douceur

Coup d'oeil sur cet article

En ce début du mois de mars et avec le printemps qui approche ­doucement, les dames du jazz sont à l’honneur. Dans le cadre d’une tournée nord-américaine, nous aurons le grand plaisir de réentendre la chanteuse Stacey Kent avec son nouveau disque I Know I Dream. Dans un autre genre, la jeune chanteuse et compositrice canadienne Ellen Doty nous propose Come Fall avant son passage à Montréal le 17 avril.

Stacey Kent
Photo courtoisie
Stacey Kent

Si vous aimez le style de la chanteuse Emilie-Claire Barlow, il y a de fortes chances pour que vous succombiez au charme de la chanteuse Stacey Kent. Bien connue du public montréalais pour différentes apparitions au Festival international de jazz, elle clôturera, ce soir, le versant jazz du Festival Montréal en lumière.

Américaine de naissance et ayant vécu longtemps à Paris, elle maîtrise aussi bien le français que l’anglais. Depuis ses débuts, nous suivons attentivement sa carrière et avouons qu’elle a bien réussi. Dans un registre grand public où les classiques du jazz sont bien représentés, sa voix douce et cristalline fait des merveilles.

Ce soir, elle sera au Théâtre Maisonneuve pour présenter une nouveauté tout en douceur, I Know I Dream. Cet album se veut avant tout un voyage sous des accents brésiliens et portugais (Mas Uma Veiz, La rue Madureira), français (Avec le temps), plus quelques compositions personnelles telles Double Rainbow, Bullett Train et Make It Up.

Entre le jazz et le folk

Photo courtoisie

Parfois, il y a des voix qui vous transportent. Avant son concert à la Casa del Popolo le 17 avril, nous vous suggérons fortement de « jeter » une oreille sur le travail de la jeune chanteuse Ellen Doty. Disons-le tout de suite, ce n’est pas tout à fait du jazz, mais l’atmosphère qui se dégage de la nouveauté Come Fall sied parfaitement à l’esprit du temps. Les textes, très poétiques, sont soutenus par une voix douce qu’on dirait presque en apesanteur.

Carsten Dahl

Photo courtoisie

★★★★

Experience – Storyville/Naxos 4 DC

Depuis plus de vingt ans, nous suivons la carrière du pianiste danois Carsten Dahl. Bien qu’il soit moins connu de ce côté-ci de l’Atlantique, le jazz qu’il insuffle est revigorant et souvent brillant.

Avec ce coffret de quatre disques qui rappelle une partie de sa carrière, vous verrez à quel point les idées ne manquent pas.

Si les standards de jazz sont absents, toutes ses compositions personnelles, dont le swing reste la composante première, font appel à des idées parfois ébouriffantes. Que ce soit Metamorphosis, Caleidoscopia ou En direct, c’est un vrai bonheur.

3 concerts à surveiller

3 mars 20 h 30

Au Upstairs

The Stevie Wonder Songbook

David Ryshpan, pianiste et claviériste

Alexandre Dion, saxophoniste ténor

Gary Schwartz, guitariste

Jo Lorgis, bassiste

Harvey Bien-Aimée, batteur


6 mars 20 h 30

Au Upstairs

Soirée brésilienne

Joël Miller, saxophoniste alto

Rodrigo Simoes, joueur de mandoline

Caio Marcia Santos, guitariste


7 mars 20 h 30

Au Upstairs

Dave Turner, saxophoniste alto et baryton et son quartette