/finance/news
Navigation

Rembourser ses dettes pendant 18 ans

Rembourser ses dettes pendant 18 ans
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Jacques et Annie sont mariés et ont un jeune enfant. Tout semble aller pour le mieux pour le couple lorsqu’Annie tombe malade, ce qui cause une baisse de revenus qu’ils tentent de compenser en utilisant les cartes de crédit. Au bout du compte, c’est plus de 100 000 $ de dettes qui s’accumulent...

Heureusement, la mère de famille a pu retourner au travail et le couple peut à nouveau compter sur un revenu mensuel net d’environ 5000 $. Mais leur dette semble insurmontable : même en payant 1000 $ par mois, il faudrait 18 ans pour liquider les sommes dues, qui, avec les intérêts, monteraient alors à 215 900 $. En effet, les trois cartes de crédit et les deux marges de crédit qu’ils ont utilisées pour faire face au manque à gagner ont un taux d’intérêt moyen de 10 %. Espérant voir la lumière du bout du tunnel, ils ont consulté Josée Bourgeois, syndique autorisée en insolvabilité chez Raymond Chabot.

Sortir de l’impasse

Jacques et Annie ont d’abord pensé à réhypothéquer leur résidence pour se débarrasser de leur dette, mais compte tenu de leur niveau d’endettement, la banque a refusé de leur accorder une somme d’argent supplémentaire.

« Ils ont donc décidé de vendre leur maison, mais malheureusement, malgré leurs efforts, ils n’y sont pas parvenus. Pourtant, ils en demandaient moins que la valeur de leur propriété. Celle-ci est évaluée à 350 000 $, et ils étaient prêts à la laisser aller à 330 000 $ », explique Josée Bourgeois. Six mois après la mise en vente, leur maison n’avait toujours pas trouvé preneur alors que les intérêts continuaient de s’accumuler. Se trouvant dans une impasse et souhaitant en finir avec leurs dettes, la syndique a été appelée à la rescousse.

1000 $ par mois pendant cinq ans

Annie a déjà fait une faillite personnelle, aussi elle voulait à tout prix éviter de se retrouver dans la même situation. Josée Bourgeois a donc commencé par revoir le budget du couple, puis elle a évalué leurs actifs afin de trouver une solution réaliste et équitable, tant pour eux que pour les créanciers. Une proposition de consommateur a pu être déposée et elle a été acceptée par ces derniers.

« En vertu de cette proposition, le couple payera 1000 $ par mois pendant 60 mois. Ils devront également verser un montant forfaitaire de 25 000 $ dès qu’ils auront réussi à vendre leur maison. Au total, cela permettra de régler plus de 75 % des dettes non garanties », mentionne la syndique.

Ce montant fixe et la perspective de réussir à payer ce qu’ils doivent en 60 mois au lieu de 18 ans a soulagé Jacques et Annie qui ont également pu reprendre le contrôle de leur budget. Un mois plus tard, ils ont réussi à vendre leur maison et à rembourser le montant forfaitaire prévu dans la proposition. Il leur faudra toutefois encore quelques années d’effort pour en finir avec cette dette. De plus, leur dossier de crédit sera entaché pendant toute la durée de la proposition et jusqu’à trois ans après celle-ci.

Leur situation financière

Actifs :

  • Meubles : 7000 $
  • Maison évaluée à 350 000 $, solde d’hypothèque de 250 000 $
  • Véhicule Acura 2013 : en location, mensualité de 395 $
  • Fonds de pension : insaisissable

Dettes :

  • Trois cartes de crédit
  • Deux marges de crédit
  • Total : 100 000 $

Revenus mensuels :

  • Environ 5000 $ net

Dépenses mensuelles :

  • 4275 $ (hypothèque, épicerie, électricité, téléphone, location auto, assurances, frais de santé, etc.)