/weekend
Navigation

Un film d’ados rafraîchissant

Marguerite Bouchard dans la comédie Charlotte a du fun. 
Photo FILMS SÉVILLE Marguerite Bouchard dans la comédie Charlotte a du fun. 

Coup d'oeil sur cet article

En mettant en scène une adolescente de 17 ans qui n’a pas peur d’exprimer ses désirs sexuels, Sophie Lorain signe une comédie drôle, légère et rafraîchissante qui détonne des films d’ados conventionnels. Une belle et agréable surprise.

En général, il n’y a rien qui ressemble plus à un film d’ados qu’un autre film d’ados. Ce n’est certainement pas le cas de Charlotte a du fun, le nouveau film de l’actrice et réalisatrice Sophie Lorain qui aborde avec beaucoup d’humour et d’originalité un sujet encore tabou et peu souvent montré à l’écran : la sexualité chez les adolescentes.

Le film raconte donc les tribulations de Charlotte (Marguerite Bouchard), une adolescente de 17 ans qui traverse une difficile peine d’amour après avoir été laissée par le chum qu’elle fréquentait depuis plusieurs années. Pour se faire un peu d’argent, elle et ses deux meilleures amies (Romane Denis et Rose Adam) décident de se trouver un boulot dans un magasin de jouets qui embauche de nombreux adolescents à l’approche de Noël.

Tombant rapidement sous le charme de certains de ses nouveaux collègues, Charlotte se lancera instinctivement dans une série d’aventures éphémères. Mais après avoir réalisé qu’elle avait couché avec plusieurs gars, elle décidera de créer un mouvement d’abstinence et de convaincre les filles du travail d’arrêter­­­ de coucher avec leurs collègues jusqu’à Noël.

Authenticité

Neuf ans après avoir porté à l’écran la pièce Les grandes chaleurs, Sophie Lorain change donc de registre avec ce second long métrage. En revisitant à sa façon le film d’ados, Lorain a voulu éviter les clichés du genre pour offrir une œuvre qui réussirait à toucher les jeunes d’aujourd’hui. Comme de fait, il se dégage de ce film simple et charmant une authenticité désarmante.

La réussite de Charlotte a du fun repose en grande partie sur le jeu pétillant des trois jeunes actrices qui, avec leur fougue et leur énergie, ont apporté beaucoup de naturel à leurs personnages. À l’heure où les personnages d’adolescentes sont souvent dépeints comme des victimes, il est d’ailleurs plutôt rafraîchissant de voir à l’écran trois jeunes filles de 17 ans qui aiment s’amuser et qui sont bien dans leur peau.

Sophie Lorain a aussi eu une excellente idée en décidant de ne pas inclure de personnage adulte à son film, évitant ainsi de tomber dans l’incontournable leçon de morale offerte par les parents qu’on retrouve trop souvent dans les films d’ados. Saluons enfin son audace d’avoir tourné le film en noir et blanc, un choix qui apporte à son œuvre une jolie touche poétique.

À l’affiche.

  • Charlotte a du fun (3,5/5)

Une comédie de Sophie Lorain

Avec Marguerite Bouchard, Romane Denis et Rose Adam. À l’affiche.