/sports/soccer/homepage
Navigation

Un portrait plus flou dans l’Ouest

Plusieurs équipes se sont améliorées et d’autres se maintiennent

Jordan Morris s’est blessé à un genou en Ligue des Champions et ratera la saison des Sounders de Seattle.
Photo d’archives, AFP Jordan Morris s’est blessé à un genou en Ligue des Champions et ratera la saison des Sounders de Seattle.

Coup d'oeil sur cet article

Autant le portrait semble relativement clair dans l’Association Est, autant c’est flou dans l’Ouest. il semble y avoir un certain déséquilibre entre les deux portions du tableau.

Il y a des évidences, comme les Sounders de Seattle, mais ceux-ci vont devoir composer sans la jeune vedette offensive Jordan Morris, qui s’est brisé un genou en Ligue des Champions et dont la saison s’est terminée avant même qu’elle ne commence.

On peut s’attendre à une lutte féroce dans le Cascadia alors que Portland et Vancouver vont une fois de plus en découdre avec leurs rivaux de Seattle.

La course pour les trois premières positions de l’association pourrait bien se jouer dans le Pacifique nord-ouest.

Le Sporting de Kansas City, qui est régulier comme un métronome, pourrait bien s’inviter à la fête avec une série victorieuse en cours de saison.

L’énigme de L.A.

Pour une rare fois la saison dernière, le Galaxy de Los Angeles a fini dans la cave du classement général et il y a fort à parier qu’une fois ne sera pas coutume.

Sigi Schmid va certainement tout faire pour relever cette équipe qui a fait les beaux jours de la MLS dans un passé pas si lointain.

Ajoutons à ça l’arrivée d’un ennemi dans la cour arrière, et on se doute bien que le Galaxy ne voudra pas jouer les seconds violons.

Parlons justement de ce nouveau venu, le Los Angeles FC. L’équipe dirigée par Bob Bradley demeure une énigme. Il y a de bons éléments, mais est-ce que la mayonnaise va prendre rapidement ?

Les partisans s’attendent peut-être à un succès aussi retentissant qu’à Atlanta, mais il faudra certainement modérer les attentes.

À répéter

Les formations de Los Angeles ne représentent pas les seules sources de questionnement dans l’Ouest.

On se demande si le Dynamo de Houston sera en mesure de répéter une saison aussi réussie que celle de l’an passé, d’autant plus qu’Erick « Cubo » Torres a quitté, lui qui était la locomotive offensive de l’équipe.

Toujours au Texas, d’aspirant à la Coupe MLS, le FC Dallas est passé à négligé en s’effondrant en seconde moitié de saison. Dallas est jeune et mise sur un bon système de jeu, mais est-ce que ça suffira ?

Il y a également le Real Salt Lake qui pourrait causer des surprises avec un bon noyau de jeunes joueurs qui seront affamés et qui sont tous assez doués.

Quant au Colorado et à Minnesota, ça risque de patauger encore cette saison. Le Colorado n’aurait donc été qu’une étoile filante en 2016, pendant que le Minnesota prend son temps pour s’installer dans une ligue qui est de plus en plus compétitive.

 

Colorado

10e, 9-19-6, 33 points

Ils arrivent : Johan Blomberg (M), Jack McBean (A), Deklan Wynne (D), Edgar Castillo (D), Jack Price (M), Tommy Smith (D), Danny Wilson (D), Andrew Dykstra (G), Enzo Martinez (M), Joe Mason (A)

Ils sont partis : Dennis Castillo (D), Mekeil Williams (D), Mohammed Saeid (M), Alan Gordon (A), Luis Gil (M), Bobby Burling (D)

C’est le début d’un temps nouveau avec l’arrivée d’Anthony Hudson au poste d’entraîneur-chef. Il faut dire que la saison 2017 a été désastreuse à Denver après une belle année 2016. On a recruté massivement pendant la saison morte afin de s’assurer que le fiasco ne se répète pas. Il faudra surtout s’assurer de marquer plus de buts puisque les Rapids n’en ont inscrit que 31 l’an passé, soit une moyenne inférieure à un but par match.

Dallas

7e, 11-10-13, 46 points

Ils arrivent : Jimmy Maurer (G), Anton Nedyalkov (D), Reto Ziegler (D), Santiago Mosquera (M), Kyle Zobeck (G)

Ils sont partis : Chris Seitz (G), Hernan Grana (D), Luis Gonzalez (M), Atiba Harris (D), Walker Hume (D), Javier Morales (M), Walker Zimmerman (D)

Dallas est passé d’une équipe qui rêvait à la Coupe MLS à une formation qui a raté les séries à la suite d’un effondrement dans les 15 derniers matchs de la saison, et il faut changer de cap avec cette nouvelle saison. L’équipe saura-t-elle remonter la pente ? Permettez-nous d’en douter, surtout que peu de visages ont changé dans les derniers mois.

Houston

4e, 13-10-11, 50 points

Ils arrivent : Arturo Alvarez (M), Chris Seitz (G), Eric Bird (M), Alejandro Fuenmayor (D), Darwin Ceren (M)

Ils sont partis : Jalil Anibaba (D), Ricardo Clark (M), Tyler Deric (G), Alex (M), Erick Torres (A)

Houston a certainement pris tout le monde par surprise avec une très belle saison 2017, il faut maintenant voir si c’était un hasard ou si la relance se concrétise. Erick Torres, le meilleur marqueur, est parti, mais Mauro Manotas, un jeune attaquant plein de potentiel, est arrivé. Le Dynamo va surtout faire mal à l’adversaire avec sa grande vitesse.

Kansas City

5e, 12-9-13, 49 points

Ils arrivent : Khiry Shelton (A), Yohan Croizet (M), Emiliano Amor (D), Johnny Russell (M), Felipe Gutierez (M), Brad Evans (D)

Ils sont partis : Cameron Porter (A), Soni Mustivar (M), Latif Blessing (A), Saad Abdul-Salaam (D), Benny Feilhaber (M), Andrew Dykstra (G), Soony Saad (M)

La défense de Kansas City est d’une efficacité remarquable, n’ayant accordé que 29 buts en 34 matchs la saison dernière. Mais il semble que ça ne soit pas suffisant en séries éliminatoires, et c’est un problème qui devra être corrigé. On a laissé partir le pilier Benny Feilhaber, mais c’est encore mince à l’attaque, et ça aussi il faudra le corriger.

LAFC (Équipe d’expansion)

Ils arrivent : Monday Bassey Etim (M), Carlos Vela (A), Rodrigo Pacheco (A), Omar Gaber (M), Walker Zimmerman (D), Tyler Miller (G), Latif Blessing (A), Marco Urena (A), Laurent Ciman (D), Diego Rossi (A), Jordan Harvey (D), Benny Feilhaber (M), Calum Mallace (M), Aaron Kovar (M), Steven Beitashour (D), Luis Lopez (G), Dejan Jakovic (D), Mark-Anthony Kaye (M), Eduard Atuesta (M)

C’est une première saison, mais on se doute bien que le LAFC a de grandes ambitions, ce qui n’est pas étonnant quand on sait que l’équipe est dirigée par Bob Bradley. LA a effectué un recrutement intensif pour s’assurer d’avoir une équipe de premier plan dès le départ grâce à un mélange de vétérans de la MLS et des joueurs internationaux de qualité.

LA Galaxy

11e, 8-18-8, 32 points

Ils arrivent : Jorgen Skjelvik (D), Rolf Feltscher (D), Perry Kitchen (M), David Bingham (G), Servando Carrasco (M), Bryan Sylvestre (G), Emrah Klimenta (D), Ola Kamara (A), Chris Pontius (M)

Ils sont partis : Robbie Rogers (D), Jermaine Jones (M), Jon Kempin (G), Rafaeil Garcia (M), Jose Villareal (A), Jaime Villareal (M), Jack McBean (A), Clément Diop (G), Nathan Smith (D), Gyasi Zardes (A), Jack McInerney

Difficile pour le Galaxy de faire pire que la saison dernière puisqu’il a terminé au dernier rang de la MLS. On a donc effectué un recrutement intelligent et ciblé afin de combler les lacunes qui étaient évidentes la saison dernière. On imagine mal le Galaxy être aussi mauvais cette année avec l’arrivée d’un nouveau rival dans sa cour.

Minnesota

9e, 10-18-6, 36 points

Ils arrivent : Harrison Heath (M), Tyrone Mears (D), Frantz Pangop (M), Bertrand Owundi Eko’o (D), Luiz Fernando (M)

Ils sont partis : Barnardo Anor (M), Joseph Greenspan (D), Thomas de Villardi (M), Jermaine Taylor (D), Kevin Venegas (D), Johan Venegas (M)

Au Minnesota, on semble se dire que petit train va loin. Bref, on construit progressivement plutôt que d’insister sur le succès instantané. C’est une autre philosophie et on se demande dans combien de temps elle se mettra réellement en œuvre. On parle d’un travail de longue haleine et une place en séries n’est pas dans les plans.

Portland

1er, 15-11-8, 53 points

Ils arrivent : Julio Cascante (D), Andy Polo (M), Foster Langsdorf (A), Andres Flores (M), Modou Jadama (D), Cristhian Paredes (M), Samuel Armenteros (A)

Ils sont partis : Amobi Okugo (M), Darren Mattocks (A), Ben Zemanski (M), Darlington Nagbe (M), Gbenka Aroyoko (D)

Caleb Porter n’est plus là et on a confié l’équipe à Gio Savarese qui devra faire suite à une saison lors de laquelle les Timbers ont terminé au premier rang dans l’Ouest. Des forces fraîches ont été ajoutées pendant la pause hivernale, mais pour connaître du succès, Portland devra compter sur ses vétérans qui commencent tranquillement à prendre de l’âge.

Salt Lake

8e, 13-15-6, 45 points

Ils arrivent : Taylor Peay (D), Alfredo Ortuno (A), Adam Henley (D), Shawn Barry (D), Pablo Ruiz (M), Damir Kreilach (M)

Ils sont partis : Chris Schuler (D), Justin Schmidt (D), Omar Holness (M), Chad Barrett (A), Ricardo Velazco (A), Chris Wingert (D)

Le Real Salt Lake a connu une saison en deux temps en 2017. Si l’équipe qui a conclu la saison en force est au rendez-vous dès le début de 2018, on pourrait avoir beaucoup de plaisir en Utah. On parle d’une équipe qui mise sur plusieurs jeunes joueurs de talent qui pourraient lutter au sommet de l’association.

San Jose

6e, 13-14-7, 46 points

Ils arrivent : Joel Qwiberg (D), Jimmy Ockford (D), Luis Felipe (M), Chris Wehan (M), Magnus Eriksson (A), Yeferson Quintana (D), Eric Calvillo (M), Gilbert Fuentes (M)

Ils sont partis : Victor Bernardez (D), Cordell Cato (M), Marc Pelosi (M), Kofi Sarkodie (D), Marco Urena (A), David Bingham (G), Darwin Ceren (M), Simon Dawkins (M)

Les Quakes ont pris un virage européen au cours de l’hiver avec l’embauche de l’entraîneur-chef Mikael Stahre, un Suédois qui a aussi recruté un compatriote, l’attaquant Magnus Eriksson, comme joueur désigné. La pression ne sera donc plus uniquement sur les épaules de Chris Wondolowski. Les Quakes doivent d’abord et avant tout s’améliorer en défense s’ils veulent progresser cette saison.

Seattle

2e, 14-9-11, 53 points

Ils arrivent : Waylon Francis (D), Magnus Wolff Eikrem (M), Jordan McCrary (D), Calle Brown (G)

Ils sont partis : Calum Mallace (M), Brad Evans (D), Joevin Jones (D), Lamar Neagle (A), Aaron Kovar (M), Oneil Fisher (D)

On mise sur la continuité à Seattle puisqu’on retrouve principalement les mêmes visages qui ont perdu en finale de la Coupe MLS contre Toronto en décembre dernier. La question est de savoir si ça sera suffisant puisque les rivaux se sont améliorés et que l’immobilisme est souvent mortel en MLS. C’est d’autant plus vrai que les Sounders ont perdu Jordan Morris pour l’ensemble de la saison à la suite d’une blessure au genou survenue en Ligue des champions de la CONCACAF, il y a moins de deux semaines.

Vancouver

3e, 15-12-7, 52 points

Ils arrivent : Anthony Blondell (A), Kei Kamara (A), Myer Bevan (A), Brian Rowe (G), Doneil Henry (D), Efrain Juarez (D), Sean Franklin (D), Jose Aja (D)

Ils sont partis : David Ousted (G), David Edgar (D), Sheanon Williams (D), Christian Bolanos (M), Nosa Igiebor (M), Matias Laba (M), Mauro Rosales (M), Fredy Montero (A), Sam Adekugbe (D), Marco Bustos (M), Andrew Jacobson (M)

Les Whitecaps ont réalisé un coup d’éclat en faisant l’acquisition de l’attaquant Kei Kamara. Sera-t-il l’homme de la situation pour les Vancouvérois ? On va aussi beaucoup compter sur les jeunes pour ajouter du dynamisme en attaque. Il faudra notamment surveiller le jeune Alphonso Davies. Il faudra aussi mesurer l’impact du départ du gardien David Ousted.