/sacchips/popcorn
Navigation

9 malaises qui ont marqué l'histoire des Oscars

La cérémonie des Oscars a connu l'une des plus grosses bourdes de son histoire l'an dernier lorsque la statuette du meilleur film a été remise, à tort, au film La La Land.
AFP La cérémonie des Oscars a connu l'une des plus grosses bourdes de son histoire l'an dernier lorsque la statuette du meilleur film a été remise, à tort, au film La La Land.

Coup d'oeil sur cet article

La cérémonie des Oscars est reconnue pour être rodée au quart de tour et laisser peu de place aux gaffes. Du moins, c’était le cas avant la bourde monumentale de l’an dernier.

La soirée prestigieuse et guindée avait rapidement sombré dans la confusion lorsque les acteurs Warren Beatty et Faye Dunaway avaient annoncé, à tort, que le gagnant de l’Oscar du meilleur film était La La Land. C’est finalement Moonlight qui avait remporté la précieuse statuette.

Cette erreur est probablement la plus grosse bourde de l’histoire des Oscars... mais elle est loin d’être la seule.

Voici un retour sur huit autres incidents embarrassants des Oscars.

1. La photo d’une productrice bien vivante dans l’hommage aux disparus

La cérémonie des Oscars a connu l'une des plus grosses bourdes de son histoire l'an dernier lorsque la statuette du meilleur film a été remise, à tort, au film La La Land.
Photo Twitter

Le cœur de la productrice Jan Chapman s’est arrêté lorsqu’elle a vu sa photo être projetée sur l’écran dans l’hommage aux disparus l’an dernier. Son visage est apparu à côté du nom de la costumière Janet Patterson.

En entrevue à Variety après l’incident, la productrice a avoué avoir été dévastée par cette erreur, d’autant plus que Janet Patterson était une bonne amie.

Cette bourde est plutôt passée inaperçue l’an dernier, notamment en raison de l’immense gaffe dans l’annonce du meilleur film.

2. John Travolta rebaptise la chanteuse Idina Menzel

Idina Menzel et John Travolta
AFP
Idina Menzel et John Travolta

En 2014, John Travolta avait le mandat de présenter la chanteuse Idina Menzel, gagnante de l’Oscar de la meilleure chanson originale pour Let It Go, du film La Reine des Neiges.

Au moment de l’appeler sur scène, il a demandé au public d’applaudir... Adela Dazeem. Bel effort!

3. Un homme nu court sur la scène

En 1974, alors que le présentateur David Niven allait inviter Elizabeth Taylor sur la scène pour la remise de la prestigieuse statuette du meilleur film, le photographe et artiste Robert Opel a traversé la scène en courant complètement nu.

4. Confusion à savoir quel Frank a gagné

Sans le vouloir, l’acteur Will Rogers a semé la confusion, en 1934, au moment de remettre l’Oscar du meilleur réalisateur. En ouvrant l’enveloppe, il a simplement lancé: «Allez, viens le chercher, Frank.»

Lady for a day
Capture d'écran YouTube
Lady for a day

Fou de joie, Frank Capra, nommé pour son film Lady for a Day, s’est levé de son siège et est monté sur la scène. C’est alors qu’il s’est rendu compte qu’un autre Frank était en lice pour la statuette, Frank Lloyd, pour le film Cavalcade. Oups!

5. La robe de Cher en 1986

La cérémonie des Oscars a connu l'une des plus grosses bourdes de son histoire l'an dernier lorsque la statuette du meilleur film a été remise, à tort, au film La La Land.
Capture d'écran YouTube

La photo dit tout!

6. L’inconnu qui a dérobé la statuette d’Alice Brady

Alice Brady
Capture d'écran YouTube
Alice Brady

En 1938, l’actrice Alice Brady remporte l’Oscar de la meilleure actrice de soutien pour son rôle dans In Old Chicago. En raison d’une blessure à la cheville, elle n’a toutefois pas assisté à la cérémonie.

Comme le veut le protocole, une autre personne s’est présentée sur scène pour récolter la statuette et la remettre à l’actrice. Le hic, c’est que l’homme en question était inconnu de tous... et l’Oscar n’a jamais été revu depuis.

7. Le numéro d’ouverture de Rob Lowe et Blanche-Neige

Quelle horreur! Le numéro d’ouverture de la cérémonie des Oscars de 1989 a créé un véritable malaise, alors que Rob Lowe a interprété un duo (en faussant) avec une jeune femme déguisée en Blanche-Neige.

La mise en scène très «kitch» de ces 15 minutes de torture a complètement coulé la carrière du producteur de Grease et responsable de ce numéro, Allan Carr.

8. Se lever avant l’annonce du gagnant

En 1948, Rosalind Russell, qui avait déjà été nommée pour l’Oscar de la meilleure actrice, a senti que cette fois, c’était la bonne! Avant même que l’annonceur nomme la gagnante du trophée, elle était déjà debout pour aller chercher sa statuette. Toutefois, c’est sa concurrente Loretta Young qui a remporté l’Oscar. Malaise!

Gageons toutefois qu’avec l’erreur monumentale de l’an dernier, les gaffes devraient se faire plus rares. Seul l’avenir nous le dira!