/24m/city
Navigation

Des poubelles intelligentes dans le Sud-Ouest

poubelles intelligentes
PHOTO 24 HEURES/AGENCE QMI, NADIA LEMIEUX Une quinzaine de nouvelles poubelles intelligentes fonctionnant grâce à l’énergie solaire améliorent l’efficacité de la gestion des déchets dans l’arrondissement du Sud-Ouest, à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Une quinzaine de nouvelles poubelles intelligentes fonctionnant grâce à l’énergie solaire améliorent l’efficacité de la gestion des déchets dans l’arrondissement du Sud-Ouest de Montréal.

Au premier coup d’œil, les poubelles Bigbelly ressemblent à n’importe quelles autres. En réalité, elles peuvent contenir cinq fois plus de déchets et matières recyclables que les poubelles classiques, contribuant à éliminer les situations de débordements.

Cela est rendu possible grâce à un système de compression des déchets. La poubelle s’alimente en énergie par l’entremise de panneaux solaires installés directement sur le dessus.

Les poubelles Bigbelly sont dites « intelligentes » puisqu’elles sont connectées entre elles et envoient un signal aux employés de la Ville dès qu’elles sont remplies.

Améliorer la propreté

Créées par une entreprise américaine, les poubelles Bigbelly sont devenues un élément important de la bataille que mène l’administration du Sud-Ouest pour améliorer la propreté des lieux publics.

Le conseiller de ville Craig Sauvé admet que les poubelles Bigbelly sont plus dispendieuses que les régulières. Alors qu’une poubelle conventionnelle avoisine les 1 500 $, une poubelle Bigbelly à deux compartiments pour les déchets et le recyclage peut s’élever à 16 000 $.

Mais, précise-t-il, des économies sont à prévoir à plus long terme puisque la fréquence de vidage des poubelles est grandement réduite.

M. Sauvé ajoute que l’aspect intelligent des poubelles permet d’obtenir des données exactes sur l’habitude des citoyens en matière de déchets. « On sait maintenant combien d’heures ça prend pour les remplir à cause de l’heure de l’alarme, donc on peut voir où les besoins sont les plus grands. »

« Stratégie intelligente »

Les quinze poubelles ont été installées à l’automne 2017 dans des lieux achalandés comme les alentours de la station Lionel-Groulx, les abords du marché Atwater, la rue Notre-Dame Est et le parc Angrignon.

« Au marché Atwater, une poubelle se remplit en quelques heures, a dit Craig Sauvé. Donc beaucoup de cols bleus doivent se déplacer souvent. Maintenant, ça peut aller au jour ou aux deux jours. »