/lifestyle/health
Navigation

La routine santé de Simon Gagné

Simon Gagné
Photo Stevens LeBlanc Simon Gagné

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, Le Journal vous fait découvrir les trucs et astuces santé de différentes personnalités. De l’activité physique à l’assiette, en passant par l’équilibre mental, chaque invité nous parle de sa santé et de ses choix pour rester actif et en forme.

Comment gardes-tu la forme ?

L’ancien attaquant que l’on a vu évoluer notamment au sein des Flyers de Philadelphie et du Lightning de Tampa Bay s’est remis à l’entraînement peu de temps après avoir annoncé sa retraite du sport professionnel, en 2015. « J’ai arrêté complètement un an après ma retraite, mais je me suis vite rendu compte que juste jouer au hockey pour le fun ce n’était pas suffisant », indique le natif de Sainte-Foy. Sa passion pour le hockey encore bien présente, il joue aujourd’hui pour le plaisir au moins deux fois par semaine à Québec, en plus de quelques séances d’entraînement en salle.

Simon Gagné est l’entraîneur de l’équipe de hockey de son garçon, Matthew, qui évolue en Novice A.
Photo courtoisie
Simon Gagné est l’entraîneur de l’équipe de hockey de son garçon, Matthew, qui évolue en Novice A.

Il est aussi entraîneur pour l’équipe de hockey de son garçon en novice A, tous les week-ends, à Lac-Beauport.

As-tu un objectif d’entraînement ?

Simon Gagné suit un entraînement personnalisé chez XPN, élaboré par son entraîneur Florian Bianchi.
Photo courtoisie
Simon Gagné suit un entraînement personnalisé chez XPN, élaboré par son entraîneur Florian Bianchi.

Le sportif de 38 ans admet que les objectifs d’entraînement ont bien changé depuis l’époque de la LNH. « Je m’entraîne uniquement pour rester en forme. Je ne veux pas m’empêcher de manger ou de profiter de la vie, mais je ne veux pas accumuler non plus. Donc, c’est pour garder un équilibre », souligne-t-il.

Comment restes-tu motivé ?

Simon Gagné se rappelle qu’après avoir accroché ses patins, la motivation était plus difficile. « Quand je jouais, j’avais un but, un objectif, mais en arrêtant, ça devient difficile, mais dès que j’ai vu mon corps changer, ça m’a repiqué un peu. »

« Ma motivation maintenant c’est plus de rester à un stade pour ne pas retomber où je suis tombé lorsque j’ai arrêté. Je m’entraîne pour pouvoir profiter de la vie », rappelle le père de famille de trois enfants, âgés de 3, 7 et 9 ans.

Quels sont tes trucs pour bien manger ?

«Mes trucs dans le passé pour arriver avec un faible pourcentage de gras, c’était de prioriser plutôt le poisson».
Photo courtoisie
«Mes trucs dans le passé pour arriver avec un faible pourcentage de gras, c’était de prioriser plutôt le poisson».

Sans se priver de quoi que ce soit, Simon Gagné mange de tout. Par contre, lorsqu’il veut faire « un peu plus attention », il coupe le gluten, soit les pâtes et le pain, essentiellement. « Mes trucs dans le passé pour arriver avec un faible pourcentage de gras, c’était de prioriser plutôt le poisson, le poulet et la viande, et de les accompagner de légumes, de riz ou de patates. »

Ton adresse santé à Québec ?

Gym XPN
Photo courtoisie
Gym XPN

Fidèle à ses racines, Simon Gagné s’est longtemps entraîné au Mega Fitness Gym, mais il suit maintenant un entraînement personnalisé chez XPN, élaboré par son entraîneur Florian Bianchi. « J’y vais régulièrement et c’est un entraînement fait sur mesure pour moi. »

Ton activité physique préférée ?

Sans aucun doute, le hockey. « Que je fasse n’importe quoi dans le gym, c’est sur la glace que je vais chercher le plus. Et, surtout, j’ai du plaisir à le faire », dit celui qui ne ferme pas la porte à redevenir actif dans le monde du hockey, au cours des prochaines années. « J’aimerais peut-être un jour m’impliquer dans les Remparts, mais les enfants sont encore trop jeunes. Et, c’est certain qu’en tant qu’amateur de hockey de Québec, j’espère d’ici pas trop loin, le retour des Nordiques ! »