/entertainment/lavoix
Navigation

Neuf ans après Star Académie: le retour de Karine à «La voix»

Coup d'oeil sur cet article

Neuf ans après sa participation à Star Académie, Karine Labelle est venue humblement aux auditions à l’aveugle de La Voix, dimanche soir.

Ce n’est pas un hasard si Karine Labelle a choisi d’interpréter Stronger Than Me D’Amy Winehouse pour son audition. « Cette chanson était dans l’ambiance que je voulais présenter aux coachs. Amy Winehouse est une de mes plus grandes inspirations. J’ai aussi eu la chance de collaborer avec son ancien guitariste, Binky Griptite, qui a notamment travaillé sur l’album Back To Black. »

Auteure-compositrice-interprète, la chanteuse de 26 ans essaie de réunir différentes inspirations dans un style qui lui est propre.

« J’ai pris beaucoup de temps à écouter des artistes de styles différents pour vraiment savoir quel courant musical me faisait vibrer et m’alimentait le plus. Je dirais que ma musique est dans un univers jazz, soul, r’n’b... »

Elle choisit Garou

C’est d’ailleurs en pensant à son style musical qu’elle a choisi de continuer l’aventure avec Garou.

« Je pense qu’il peut m’apporter quelque chose de plus. Avec sa carrière internationale et son expérience des comédies musicales, il va pouvoir m’aider, notamment dans les émotions à transmettre à travers les chansons. Sa musique me rejoint aussi un peu plus que les autres ».

Plus mature et outillée, Karine se sent totalement prête à relancer sa carrière. Elle a fait beaucoup de travail sur sa voix et sa personne avant de venir à La Voix. « Je suis prête plus que jamais. À l’époque de Star Académie, j’étais toute jeune, j’avais seulement 18 ans. Ça m’a quand même apporté plein de choses, comme de l’expérience sur scène, de travailler avec des personnalités connues et de bénéficier de bons conseils... J’ai tiré profit de ces enseignements au cours des neuf dernières années. »

Du métier

Elle est ainsi la seule participante de La Voix à avoir déjà chanté au Centre Bell à sept reprises.

« J’ai été chanceuse et choyée de pouvoir faire ça. Star Académie m’a aussi permis de faire la tournée à travers le Québec aux côtés de treize autres personnes et de musiciens sur une grande scène... C’est une très belle expérience qui m’a fait beaucoup grandir ».

Elle sait aussi que participer à une émission de télévision, aussi importante soit-elle, ne donne pas toujours les résultats escomptés.

« Les lendemains peuvent être difficiles, car tu passes du rêve à la réalité du quotidien. Il faut être tenace et croire vraiment en notre objectif. Mes attentes envers La Voix sont différentes de celles que j’avais à Star Académie. Je veux surtout profiter de la chance d’avoir un coach qui m’aidera à consolider mes forces. Bien entendu, je compte aussi sur la visibilité que donne l’émission pour éventuellement propulser ma carrière. »

 

Jean-Alexandre

Photo courtoisie, Osa Images et TVA

Ancien participant des Légendes fantastiques de Drummondville, Jean-Alexandre Boisclair a eu la piqûre pour la musique et la chanson, même si à l’époque, il faisait surtout du tumbling (gymnastique). Dernièrement, il a osé se lancer dans sa passion.

« J’étudiais en soins infirmiers, mais j’ai laissé tomber pour me réorienter en musique. Ça me manquait trop. C’est là que j’ai rencontré Johanne Blouin, qui m’a pris sous son aile. Elle m’a aidé à approfondir ma technique vocale et à établir ma présence sur scène. »

Jean-Alexandre aimerait que La Voix lui permette de gagner le cœur du public. « Pour un artiste, c’est le public qui est le plus important. C’est lui qui ressent les émotions qu’on lui transmet en chantant. »

D’ailleurs, s’il a choisi Lara Fabian comme coach, c’est aussi pour son intensité.

« Elle a un talent incomparable dans sa manière d’interpréter les chansons. Elle fait des performances époustouflantes. J’aimerais qu’elle me conseille sur l’interprétation, sur le côté spirituel. Et puis, depuis que je suis petit, j’ai souvent écouté ses chansons. »

Édouard

Photo courtoisie, Osa Images et TVA

Deux ans après avoir tenté sa chance aux auditions à l’aveugle, Édouard Lagacé est revenu sur la scène de La Voix, réussissant cette fois à faire tourner les quatre fauteuils avec sa reprise de Dancing on My Own de Robyn.

« J’avais le goût de me prouver à moi-même que j’étais capable de passer à l’étape suivante. J’y suis allé un peu sur un coup de tête, mais je pense que j’étais prêt. »

Sami

Photo courtoisie, Osa Images et TVA

En participant aux auditions à l’aveugle avec la chanson Lonely Boy de Black Keys, Sami Chaouki s’est donné la mission d’assumer ses velléités artistiques.

« Je ne voulais pas vivre le dilemme de choisir entre la science et l’art. En arrivant à Montréal, il y a trois ans, je me suis dit qu’il était temps que je donne libre cours à mon côté plus créatif. »

Dans son pays, le Maroc, Sami ne s’est jamais permis d’envisager sérieusement de faire carrière en chant. Tout a commencé ici, où il est venu étudier en génie chimique, à la Polytechnique.

 

Les ajouts aux équipes