/sports/football
Navigation

Hugo Richard est prêt à changer de position

Hugo Richard
Photo d'archives Daniel Mallard Hugo Richard

Coup d'oeil sur cet article

Plusieurs joueurs de football universitaire prendront part mercredi, au Stade olympique, au camp régional de la Ligue canadienne de football (LCF) en prévision du camp national, qui se tiendra les 24 et 25 mars à Winnipeg, et éventuellement, du repêchage en mai.

Le quart-arrière du Rouge et Or Hugo Richard, qui en est à son année de repêchage, sera de la partie. Toutefois, il sait très bien que les quarts-arrière américains sont préférés aux pivots canadiens dans la LCF et que ses chances d’être repêché s’en trouvent réduites.

D'ailleurs, pour atteindre le niveau professionnel, Richard est prêt à changer de position. Déjà, les Eskimos d'Edmonton se sont informés il y a quelques mois s’il songeait à changer de position pour faire carrière dans la LCF.

«Je suis ouvert. Ça a déjà été dans les discussions avec mes entraîneurs. Si quelqu’un me voit dans une position spécifique, je suis prêt à l’essayer. Que ce soit du côté défensif ou offensif, ça ne me dérange pas», a précisé Richard en entrevue à TVA Sports.

Mathieu Bertrand, qui est entraîneur chez le Rouge et Or, est passé par là, alors qu'il avait été repêché par les Alouettes de Montréal comme quart-arrière, avant de faire carrière comme demi-inséré avec les Eskimos.

«Je pose beaucoup de questions à Mathieu», a ajouté Richard.

Un retour à l’Université Laval?

Toutefois, le changement de position, Richard souhaite l’opérer une fois que sa carrière universitaire sera complétée, la saison prochaine.

«Si je veux revenir terminer mon bac à l’automne, et jouer ma dernière saison à l’Université Laval, je veux jouer comme quart-arrière.»

Richard souhaite poursuivre son rêve de jouer au football au niveau professionnel. S’il n’y parvient pas, le fait de compléter son baccalauréat en génie mécanique à l'automne lui offre d’autres options. Cela lui permet d’être plus serein en vue du prochain repêchage de la LCF.

«J’n’ai aucune attente. Je préfère ne pas m’en faire pour ne pas être déçu. Je me prépare tant pour le football que ma carrière professionnelle. (Le repêchage), ce n’est pas une fin en soi. Ce n’est pas parce que je ne suis pas repêché que je ne pourrai pas être signé plus tard comme agent libre», a-t-il conclu.