/24m/job-training
Navigation

Les pires excuses professionnelles pour justifier un retard

Sly young man with long nose talking on mobile phone isolated on gray wall background. Liar concept.
Photo stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

37e AVENUE

 

Ne pas se présenter au boulot après une dure soirée en avisant son supérieur par texto ? Voilà la politique officielle de la compagnie londonienne Dice, pour laquelle sortir et veiller tard afin de découvrir des groupes émergents représente une forme de développement d’affaires.

Pour ceux qui n’ont pas la chance de travailler pour cette entreprise, voici les cinq pires excuses professionnelles jamais entendues recensées par un sondage de CareerBuilder...

Un zèbre en fuite sur l’autoroute

Le trafic est l’excuse classique : elle trône en fait au sommet de l’étude, évoquée dans 39 % des cas. Mais qu’un zèbre en cavale sur les grandes voies soit la cause d’un retard, voilà quelque chose qui ne s’invente pas... ou bien si ?

Un jour férié... ou pas ?

Un employé tout surpris d’être contacté par son superviseur a avoué à ce dernier qu’il croyait que l’Halloween était un jour férié. Et manger des bonbons, un sport national ?

Une alarme inondée

Un problème d’infiltration d’eau, soit, mais ici, un employé a relaté qu’un trou dans sa toiture, situé directement au-dessus de son cadran, aurait détraqué son alarme, de sorte qu’il ne s’est jamais réveillé.

Une mise en plis problématique

Il ne s’agit pas ici de cheveux qui ne collaborent pas... ce serait trop ordinaire ! Plutôt, une employée mentionne qu’elle a été retardée par sa brosse à cheveux, qui est restée prise dans sa coiffure. L’histoire (tirée par les cheveux !) ne dit pas si elle présentait quelques centimètres de tignasse en moins lorsqu’elle a raconté sa péripétie à son patron...

Un chat coincé dans la toilette

Alors là, il faut imaginer la bête réputée pour détester l’eau, soigneuse de sa personne, qui choisit d’aller se baigner dans l’eau la plus infecte de la maisonnée. C’est pire quand on tente de visualiser le reste de la scène. Quand la chasse d’eau a-t-elle été tirée ? Un noble félin aurait signalé sa présence même au « besogneux » le plus endormi !