/news/education
Navigation

Rassemblement des futurs enseignants devant le bureau de la ministre David

Helene David
Photo Simon Clark La ministre responsable de l’Éducation supérieure Hélène David

Coup d'oeil sur cet article

Les étudiants en enseignement se ressembleront, lundi matin à Montréal, devant le bureau de la ministre de l’enseignement supérieur, Hélène David, pour revendiquer la compensation financière des stages.

Les stagiaires en enseignement se retrouveront, dès 10 h, devant le bâtiment situé sur la rue Fullum.

Ces derniers ont indiqué qu’ils seraient «déguisés en médecins» et porteront une banderole avec l’inscription «faut-il être médecins pour que le budget réponde à nos besoins?», peut-on lire dans un communiqué de la Campagne de revendications et d'actions interuniversitaires pour les étudiants d'éducation en stage (CRAIES).

Rappelons que les étudiants en enseignement réclament une compensation financière hebdomadaire de 576 $ pendant trois mois, au cours de leur dernier stage.

«Il est temps que le gouvernement agisse pour valoriser la profession, et ça passe entre autres par une bourse aux stagiaires qui vivent dans la précarité financière», avait déclaré Antoine Côté, porte-parole de la CRAIES, en février dernier.

Selon la CRAIES, une bourse de 576 $ par semaine, versée par l’Aide financière aux études, serait le moyen de lutter contre cette précarité financière des stagiaires en enseignement. Des recherches menées par l’Union étudiante du Québec, indiquent la mesure coûterait 20,3 millions $ par année au gouvernement, «soit moins de 0,1 % du budget en éducation au Québec».