/sports/others
Navigation

Hugo Houle fait sa place chez Astana

Le cycliste participe actuellement à la course Paris-Nice

Hugo Houle aide actuellement son coéquipier Luis Leon Sanchez sur 
le parcours Paris-Nice.
Photo courtoisie YP Medias Hugo Houle aide actuellement son coéquipier Luis Leon Sanchez sur le parcours Paris-Nice.

Coup d'oeil sur cet article

Le cycliste Hugo Houle, de la formation Astana, a aidé son coéquipier Luis Leon Sanchez à s’emparer du maillot jaune de meneur, mardi, lors de la troisième étape de Paris-Nice.

Sanchez domine le classement général avec une avance de 28 secondes sur Arnaud Démare, de Groupama-FDJ. Après plusieurs saisons chez AG2R, Houle tente de faire sa niche dans l’équipe du Kazakh Alexandre Vinokourov.

Bon début de saison

Pour participer au Tour de France, l’olympien de 27 ans doit se démarquer des 29 autres cyclistes de 12 nationalités différentes. Le groupe roule désormais sur les vélos montréalais Argon 18. Houle pourra tester son nouveau matériel lors d’un premier contre-la-montre mercredi.

« J’ai un bon début de saison. Je me suis bien intégré à l’équipe et je suis très content de la forme », explique le Québécois.

Après Paris-Nice, Houle mettra le cap vers les classiques célèbres de Gand-Wevelgem et Paris-Roubaix. Il ne sera toutefois pas au départ du Tour des Flandres. Suivront ensuite les classiques ardennaises, comme l’Amstel Gold Race, la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège. Pas de Tour d’Italie pour lui cette année malgré deux belles performances en 2015 et 2016. Il pourrait passer quelques jours au Québec en mai.

« J’ai un plan jusqu’au Critérium du Dauphiné (3 au 10 juin). C’est à moi de prouver ce que je peux faire. Luis Leon Sanchez fait le GIRO et Jakob Fuglsang est le leader pour le Tour de France », ajoute le cycliste. En 2018, les équipes aligneront huit coureurs, un de moins, sur la Grande Boucle et il sait que la partie n’est pas gagnée d’avance.

Par ailleurs, les Québécois Antoine Duchesne (FDJ) et Guillaume Boivin (Cycling Academy) seront au départ de la 53e édition de Tirreno-Adriatico mercredi en Italie.