/news/politics
Navigation

Le tabac et le cannabis bannis des lieux publics à Hampstead

Person with Cigarette
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Le conseil municipal de Hampstead a adopté lundi un projet de règlement qui interdit de fumer du tabac ou du cannabis dans tous les lieux publics, soit sur les trottoirs, les rues ou les parcs de cette petite municipalité cossue de l’ouest de l’île de Montréal.

«La fumée secondaire est dangereuse, particulièrement pour les personnes âgées qui ont des maladies pulmonaires et les enfants, a affirmé le maire de Hampstead, William Steinberg, par communiqué, mardi. C’est la raison pour laquelle nous interdisons de fumer en public à Hampstead.»

«Quand la marijuana deviendra légale, en fumer sera aussi interdit dans les endroits publics», a-t-il ajouté.

Une amende minimale de 100 $ est prévue pour une première infraction, tandis qu’elle est d’au moins 200 $ pour une récidive. Le montant maximal ne pourra dépasser 600 $ pour avoir fumé dans un lieu public.

La cigarette électronique, qui n’est pas considérée comme un produit du tabac, n’est pas visée par ce projet de règlement.

La Municipalité prétend avoir l’autorité de pouvoir bannir le tabac et la marijuana (une fois légale) en vertu de la Loi sur les compétences municipales, qui régit notamment ses pouvoirs en matière d’environnement, de nuisance, de paix, d’ordre et concernant le bien-être général de sa population.

Hampstead compte à peine 7000 habitants et le revenu familial est parmi les plus élevés à Montréal.