/en5minutes
Navigation

Pourquoi les animaux clonés ne sont-ils pas identiques aux originaux?

En février 1997, le monde capotait devant la brebis Dolly, premier mammifère cloné.
AFP En février 1997, le monde capotait devant la brebis Dolly, premier mammifère cloné.

Coup d'oeil sur cet article

La semaine dernière, la fabuleuse Barbra Streisand a annoncé qu’elle a fait cloner son chien Samantha en deux copies génétiquement identiques: Miss Scarlet et Miss Violet. C’est étrange, mais bon, c’est son argent et elle peut bien en faire ce qu’elle en veut!

Cependant, un détail de l’entrevue avec Variety cloche. Streisand mentionne que Miss Scarlet et Miss Violet ont des «personnalités différentes» de Samantha.

Autrement dit, si Streisand s’attendait à revoir sa chienne Samantha à travers ses clones, ça semble raté.

Mais pouvoir vivre un peu plus longtemps avec une nouvelle version, jeune et en santé, de l’animal de compagnie qu’on a tant aimé, n’est-ce pas là le but du clonage d’animaux de compagnie?

En tous les cas, c’est exactement la ligne de vente de ViaGen Pets, la compagnie avec laquelle Streisand aurait fait affaire selon Sciences et Avenir. Tel que lu sur leur site web (et traduit): «la préservation et le clonage, avec ViaGen Pets, peuvent vous permettre de réinventer et de prolonger l'amour et l'expérience que vous avez avec votre animal de compagnie à un jumeau génétique - un nouveau chiot ou chaton adorable qui partage beaucoup des traits de votre animal de compagnie». Voilà qui semble parfait et idéal!

Toutefois, selon le témoignage qu’en donne Streisand, ceci ne semble pas tout à fait vrai. Pourquoi?

Car la génétique, c'est compliqué

Avec tous les titres stipulant que tel ou tel gène responsable de tel ou tel trait de caractère a été découvert, il est facile de croire que seule la génétique est responsable de notre personnalité.

Or, c’est beaucoup plus complexe.

Par exemple, vous connaissez peut-être des jumeaux identiques. Ils partagent le même ADN, ils ont donc le même bagage génétique. Pourtant, ce sont deux individus différents. Au-delà des préférences personnelles divergeantes, ils peuvent développer des maladies différentes, avoir leurs premières règles à des mois (voire des années) d’intervalle, etc. Comment des êtres génétiquement identiques peuvent-ils être si différents?

Les gènes ne sont pas tout; il y a un tout champ d’action exercé par l’environnement. L’étude de ce champ d’action est appelée l’épigénétique.

Des facteurs variés, comme le milieu physique, les relations sociales, le stress, la nourriture, l’activité physique, le tabagisme et bien d’autres, agissent comme des dimmers sur l’expression des gènes constituant notre génome. Autrement dit, l’expression d’un gène n’est pas nécessairement toujours à on; il peut s’exprimer plus ou moins suivant comment nous vivons.

Cette plasticité génétique commence dès notre conception (!) dans l’utérus de notre maman. Et ceci explique aussi pourquoi certains traits acquis au courant d’une existence peuvent se transmettre d’une génération à l’autre.

Si on revient aux chiens de Streisand, il en va de même pour nos amis les animaux. Miss Violet et Miss Scarlet ne se sont pas développées dans la même cellule oeuf que Samantha. Elles n’ont pas grandi dans le même utérus que Samantha. Elles n’ont pas eu la même maman chien, elles n’ont pas eu les mêmes interactions avec les autres chiens et avec les humains.

Bref, ce sont des chiens différents, même si elles ont le même bagage génétique que Samantha.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cet article de The Conversation.


 

En 5 minutes, c'est l’actualité scientifique expliquée autrement: vidéos, infographies, reportages, quiz, réalité virtuelle. Suivez-nous sur Facebook et Instagram.