/finance
Navigation

Une facture de 20 M$ pour Loto-Québec

Des compensations offertes pour les 1000 ALV retirés

Le propriétaire de bars Peter Sergakis montre la lettre qu’il a reçue de Loto-Québec en décembre dernier.
Photo martin chevalier Le propriétaire de bars Peter Sergakis montre la lettre qu’il a reçue de Loto-Québec en décembre dernier.

Coup d'oeil sur cet article

L’élimination de 1000 appareils de loterie vidéo (ALV) de son réseau coûtera 20 millions $ à Loto-Québec pour dédommager les propriétaires de bars.

Dans son plan d’action visant à retirer 1000 appareils de son réseau d’ALV d’ici la fin de l’année, Loto-Québec soutient qu’elle doit offrir obligatoirement une compensation aux propriétaires de bars.

L’an dernier, Loto-Québec a retiré 500 appareils de son réseau, alors que 500 autres ALV subiront le même sort d’ici la fin de 2018.

Les montants alloués par Loto-Québec pour le retrait de chaque appareil équivalent à une année de commission, soit environ 20 000 $, a fait valoir une source gouvernementale.

Actuellement, les propriétaires de bars touchent 22 % en commission sur les revenus générés par chaque appareil de loterie vidéo dans leur établissement.

Propriétaire de plusieurs bars à Montréal, Peter Sergakis a reçu une lettre en décembre dernier de Loto-Québec pour lui signaler que son bar Station des Sports de Saint-Léonard perdra quatre appareils d’un coup. Il est en colère.

« Je vais perdre beaucoup d’argent avec ces retraits d’appareils. Ce sont des revenus que je ne pourrai plus avoir. Il y a des proprios de bars qui vont perdre énormément de revenus », a-t-il indiqué mardi au Journal.

Selon ce dernier, qui est également président de l’Union des tenanciers de bars du Québec, le gouvernement va pousser de nombreux joueurs à aller jouer sur le web dans des jeux de hasard qui échappent à la juridiction de Loto-Québec.

Pas de confirmation

Mardi, Loto-Québec n’a pas voulu confirmer ou infirmer le montant total de compensation de 20 millions $.

« On ne peut prédire à l’heure actuelle combien d’appareils auront ultimement fait l’objet d’un retrait avec compensation », a indiqué le porte-parole de la société d’État, Patrice Lavoie.

Loto-Québec soutient que le plan prévoit toujours le retrait de 500 appareils d’ici le 31 décembre prochain.

En moins de deux ans, entre décembre 2016 et décembre 2018, Loto-Québec précise que le nombre d’ALV sera passé de 11 063 à moins de 10 000 dans le réseau des bars au Québec.

Engagement de Loto-Québec

  • Maximum de 2 établissements exploitant des ALV par 5000 habitants
  • Maximum de 2 ALV par tranche de 1000 habitants