/news/politics
Navigation

Le chef confie les affaires internes à une femme

Martin Prud'homme
Photo Agence QMI, Dario Ayala Martin Prud'homme

Coup d'oeil sur cet article

Le chef de la police de Montréal (SPVM), Martin Prud’homme, a créé « un précédent historique », mercredi, en s’entourant d’autant de femmes que d’hommes dans son nouvel état-major, tout en confiant à l’une d’elles le redressement des affaires internes de l’organisation.

Le numéro 1 du SPVM se disait « fier de cette parité » en annonçant la nomination des quatre directeurs adjoints de « grande expertise » qui formeront dorénavant sa garde rapprochée.

Ainsi, la nouvelle patronne de la direction des normes professionnelles du SPVM, Line Carbonneau, une ancienne sous commissaire de la Gendarmerie royale du Canada, devient la première femme à prendre la tête des affaires internes.

Line Carbonneau<br>
<i>Directrice adjointe</i>
Photo courtoisie SPVM
Line Carbonneau
Directrice adjointe

En poste pour deux ans, elle aura la tâche de mettre de l’ordre dans cette brigade mal-aimée, communément appelée « la police des polices », dont les activités sont paralysées depuis un an.

Au printemps 2017, le gouvernement a confié les enquêtes des affaires internes du SPVM à une équipe composée de membres de la Sûreté du Québec (SQ) et de services de police municipaux. Cette décision faisait suite à des révélations de notre Bureau d’enquête sur des cas allégués de fabrication de preuves, ainsi qu’à de nombreuses plaintes d’inconduites contre cette brigade.

Son ex-patron, l’inspecteur Costa Labos, compte parmi une demi-douzaine de hauts gradés suspendus à la suite de cette crise qui a aussi abouti au remplacement du chef Philippe Pichet, en décembre dernier.

Diversité

Simonetta Barth, qui fut promue directrice adjointe du SPVM l’été dernier, a été reconfirmée dans ses fonctions, mercredi. Elle sera responsable de la direction des services corporatifs.

Simonetta Barth<br>
<i>Directrice adjointe</i>
Photo courtoisie SPVM
Simonetta Barth
Directrice adjointe

M. Prud’homme a confié la direction de la gendarmerie à un autre « bleu », soit l’ancien patron de la division Sud du SPVM, Dominic Harvey.

Le chef s’est aussi tourné vers les « verts » de son ancienne organisation, la SQ, pour y recruter son nouveau responsable de la direction des enquêtes criminelles. Sylvain Caron, qui s’était acquitté de cette tâche à la police provinciale après avoir dirigé la police de Sorel-Tracy, occupera ces fonctions au cours des deux prochaines années.

En janvier, Martin Prud’homme avait réduit de onze à quatre le nombre de membres de l’état-major du SPVM en abolissant sept postes d’assistants-directeurs.