/finance
Navigation

La Caisse de dépôt investit dans les mines au Québec

Plus de 25 placements ont été réalisés l’an dernier dans des projets miniers

Selon la Caisse de dépôt et placement du Québec, de nombreux projets miniers pourraient voir le jour prochainement au Québec, alors que les prix des métaux sont en hausse partout sur la planète.
Photo d’archives, Mathieu Dupuis Selon la Caisse de dépôt et placement du Québec, de nombreux projets miniers pourraient voir le jour prochainement au Québec, alors que les prix des métaux sont en hausse partout sur la planète.

Coup d'oeil sur cet article

La Caisse de dépôt et placement croit de plus en plus au potentiel minier du Québec. L’an dernier, plus de 25 investissements ont été réalisés dans le secteur minier québécois.

« Il y a un vent d’optimisme dans l’industrie. Cela nous amène de belles opportunités », a indiqué au Journal le responsable des investissements miniers au Québec à la Caisse, Justin Méthot.

Selon ce dernier, de nombreux projets miniers pourraient voir le jour prochainement au Québec, alors que les prix des métaux sont en hausse partout sur la planète.

« Il y a des gros projets sur notre table. Cela fait longtemps que l’on n’a pas vu un tel niveau d’activité », a fait valoir M. Méthot.

Au cours des derniers mois, la Caisse a, par exemple, injecté 100 millions $ US dans la minière Champion Iron pour relancer la mine de fer du lac Bloom située près de Fermont, au nord de Sept-Îles, où 450 emplois seront créés.

La mine de fer du lac Bloom, qui avait fermé ses portes en 2014 lors de la faillite de la minière Cliffs, prévoit produire 7 millions de tonnes de concentré de fer par année pendant 20 ans.

La société japonaise Sojitz Corporation a déjà réservé 40 % de la production du fer produit au lac Bloom pour ses besoins, alors que la multinationale Glencore achètera le reste.

Selon Champion Iron, le coût pour produire une tonne de fer à la mine du lac Bloom reviendra à 45 $ US alors que le prix actuel s’élève à plus de 73 $ US la tonne.

L’or donne des ailes

Dans le secteur des métaux précieux comme l’or, la Caisse soutient que les nombreux projets en Abitibi donnent des ailes aux investisseurs.

L’an dernier, la Caisse a investi 200 millions $ dans Osisko, ce qui a permis à la minière québécoise d’acquérir le fonds de redevances aurifères Orion Mine Finance Group.

Avec cet investissement, le fonds de redevance Osisko détient maintenant plus de 131 redevances et flux de métaux, incluant 16 actifs générant des revenus.

Les juniors

La Caisse croit également aux jeunes minières québécoises d’exploration appelées « juniors ».

La Caisse détient de nombreuses positions dans ces sociétés en partenariat avec SIDEX, le fonds FTQ et Investissement Québec.

« Avec nos partenaires, on partage le risque. On regarde pour identifier les champions de demain », précise M. Méthot.

Investissements miniers totaux au Québec depuis 2012

Année Montant des investissements
2012 5,12 milliards $
2013 4,57 milliards $
2014 2,97 milliards $
2015 2,49 milliards $
2016 2,56 milliards $
2017 3 milliards $

Source : Institut de la statistique du Québec (ISQ)