/news/health
Navigation

L’emploi de sacs-poubelle dénoncé

Le CIUSSS dit exiger l’utilisation de sacs absorbants pour les besoins des patients

Un préposé aux bénéficiaires d’un CHSLD de Limoilou a dénoncé l’utilisation de sacs-poubelle dans les chaises d’aisance.
Photo courtoisie Un préposé aux bénéficiaires d’un CHSLD de Limoilou a dénoncé l’utilisation de sacs-poubelle dans les chaises d’aisance.

Coup d'oeil sur cet article

La direction du CIUSSS de la Capitale-Nationale a soutenu mercredi qu’elle exige l’utilisation de sacs absorbants dans les chaises d’aisance en CHSLD, et ne les remplace pas par des sacs-poubelle.

Au lendemain de la publication du Journal révélant l’utilisation de sacs-poubelle au lieu de sacs absorbants dans les chaises d’aisance au CHSLD de Limoilou, le CIUSSS a martelé que cette méthode de travail ne résultait d’aucune consigne de sa part.

« Il n’y a aucune directive de l’établissement visant à utiliser les sacs de poubelle dans les chaises d’aisance dans ses CHSLD, ni aucune compression budgétaire reliée à l’utilisation des enveloppes hygiéniques [sacs absorbants] », peut-on lire dans un communiqué émis mercredi.

« C’est juste ça qu’on avait »

Pourtant, une autre préposée aux bénéficiaires qui a récemment travaillé dans ce CHSLD a confirmé au Journal que les sacs de poubelle étaient les seuls disponibles au quatrième étage. « C’était juste ça [des sacs de poubelle] qu’on avait. Je n’ai jamais vu de sacs absorbants sur l’étage. Je mettais donc un sac de papier brun dans le fond du sac de poubelle, pour que ce soit un peu plus absorbant », a-t-elle affirmé, en désirant conserver l’anonymat.

Jointe par Le Journal, la porte-parole du CIUSSS Annie Ouellet n’a pu confirmer que des sacs absorbants étaient disponibles pour les résidents au CHSLD de Limoilou, mercredi. « Ce qu’on fait aujourd’hui, c’est qu’on s’assure que le personnel comprend bien la consigne, qui est d’utiliser les sacs absorbants dans les chaises d’aisance en CHSLD », a-t-elle répété.

Il n’a pas non plus été possible d’affirmer ou d’infirmer que les sacs-poubelle étaient utilisés lors d’éclosion de gastroentérite, tel qu’affirmé par le CIUSSS mardi.

Interdire les sacs-poubelle

Par ailleurs, la vice-présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), Patricia Lajoie, a rencontré la direction des soins infirmiers, mercredi, qui lui a confirmé que cette pratique serait dorénavant interdite.

« Elle [l’adjointe à la direction des soins infirmiers au CIUSSS] nous a dit qu’elle s’assurerait que les sacs de poubelle ne soient plus utilisés, qu’elle ferait des démarches en ce sens aujourd’hui [mercredi] », a-t-elle affirmé.

Ce qu'ils ont dit

« C’est un enjeu local. Nous nous en remettons aux commentaires de l’établissement » —Catherine W. Audet, attachée de presse du ministre Gaétan Barrette

« J’espère que le Dr Barrette va enfin agir dans ce dossier pour s’assurer que les directions de tous les établissements au Québec se sentent responsables et soient imputables de la qualité des services qui sont donnés à nos aînés » —François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec