/24m/job-training
Navigation

Normes du travail : quand peut-on dire non à son patron?

Businesswoman refusing to accept terms of contract
fizkes - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

37e AVENUE

 

Dans le cadre de votre travail, votre patron a le droit de vous demander bien des choses. Cependant, selon la Loi sur les normes du travail du Québec, il y a certaines circonstances où vous pouvez – ou devez! – lui dire non.

Travail dangereux

Si votre employeur vous confie une tâche que vous jugez dangereuse pour vous-même ou pour une autre personne, vous avez le droit de refuser de l’exécuter. Il y a toutefois des exceptions : si votre refus met en péril une autre personne ou si le danger est inhérent à votre travail, vous êtes tenu d’exécuter vos tâches.

Heures supplémentaires

Vous n’êtes pas tenu de travailler plus de 4 heures par jour en plus de vos heures habituelles, ou plus de 50 heures par semaine, sauf en milieu isolé ou à la Baie James, où cette limite est de 60 heures. De plus, si votre journée de travail normale compte 10 heures ou plus, vous pouvez refuser de travailler au-delà de 14 heures par jour. Enfin, si vous n’avez pas d’horaire de travail fixe, votre patron ne peut exiger de vous plus de 12 heures de travail par période de 24 heures.

Actes illégaux

Votre patron vous demande de commettre des gestes contraires à la loi ou à l’éthique? Vous devez refuser, sous peine de vous rendre complice de ses actions.

Vous avez l’impression que votre employeur ne respecte pas ses obligations? Commencez par lui en parler. Divers organismes peuvent aussi vous aider, comme la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).