/sports/fighting
Navigation

Conor McGregor dit à 50 Cent qu'il a besoin d'un soutien-gorge

Conor McGregor dit à 50 Cent qu'il a besoin d'un soutien-gorge
AFP

Coup d'oeil sur cet article

En «chicane» avec 50 Cent depuis la tournée promotionnelle qui avait précédé son combat contre Floyd Mayweather, Conor McGregor vient de remporter le conflit par K.-O. au moyen d'une publication Instagram à ce sujet.

Tout a commencé à New York, il y a sept mois, lorsque «The Notorious» a insulté 50 Cent pour des raisons nébuleuses.

👀what the fuck wrong wit this white boy, you fighting Floyd not me fool. LOL

Une publication partagée par 50 Cent (@50cent) le

L'ami proche de Mayweather a relancé les hostilités cette semaine, insinuant dans une vidéo (maintenant supprimée) que les Afro-Américains ont «des gènes supérieurs pour se battre».

Depuis, McGregor a publié deux photos sur Instagram. Il a d'abord traité «50» d'enfant, puis a critiqué son récent travail musical.

«Quelqu'un, identifiez 50 Cent sur cette photo. Cet homme fâché de 50 ans m'a bloqué. Ne me bloque pas, enfant, j'aime encore certaines de tes chansons... les vieilles, hahaha!»

C'est cependant son plus récent message, publié jeudi et accompagné d'une photo de 50 Cent torse nu, qui a bien fait rigoler ses abonnés. On vous épargne certains passages grossiers.

«Je suis fait de granite. Tu as besoin d'un soutien-gorge. Tu aurais dû te la fermer et te contenter de promouvoir le combat, mais tu as continué avec tes maudits mèmes. Tu as 50 ans. Ce n'est que de l'amour. Tu es un sale bâtard, mais on aime encore quelques-unes de tes chansons, ici. J'en ai même écouté une en me rendant au Madison Square Garden pour un de mes combats de championnat. C'était I Run New York

Extrêmement «savage», comme on dit dans le cyberespace.

Les fans de l'UFC seront contents d'apprendre que les chances pour que McGregor soit dans la foule à l'UFC 223 sont très élevées. Il ne voudra certainement pas manquer le combat de son partenaire d'entraînement, Artem Lobov, mais voudra surtout assister au duel qui opposera Tony Ferguson à Khabib Nurmagomedov pour le titre des légers.