/finance/business
Navigation

Shawinigan : les syndiqués reviennent au travail chez Delastek

Delastek
Photo d'Archives

Coup d'oeil sur cet article

Sept premiers employés syndiqués ont pu reprendre le travail lundi chez le sous-traitant aéronautique Delastek de Shawinigan après une grève de trois ans.

Les autres suivront d'ici la mi-avril.

«Je suis nerveuse», «j'ai des papillons», ont admis des travailleuses non identifiées, juste avant d'entrer dans l'atelier.

La compagnie a toutefois prévenu que les syndiqués ne retrouveront pas leur poste de travail dans la même configuration qu'au moment de débrayer en avril 2015 et que «le Delastek d'avant la grève n'existe plus, que les procédés ont changé».

La direction affirme qu'il y aura des blessures à panser.

«J'ai peut-être 65 personnes à l'intérieur qui travaillent déjà. Ils ont subi des choses durant ces trois années de grève. C'est sûr que ça ne sera pas sans laisser de cicatrices, mais on a des gens qui travaillent là-dessus pour que ça se passe pour le mieux et que tout le monde soit respecté», a expliqué le président de la compagnie Claude Lessard.

Les employés de retour auront suivre des séances de formation et une mise à niveau, à cause des changements apportés en cours de conflit et aux façons de faire dans la fabrication de pièces aéronautiques notamment pour la CSeries de Bombardier.

Steve Vézina, un syndiqué qui sera rappelé dans deux semaines, garde confiance. «Je pense que ça va bien aller. La grève est terminée et on regarde en avant», a-t-il confié.