/news/health
Navigation

Le «forfait jaquette» des médecins disparaîtra

La présidente de la Fédération des spécialistes en a fait l’annonce hier dans un texte

loi 10, sante, commission parlementaire, Francoeur, FMSQ
Photo Simon Clark La présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Diane Francoeur, a laissé entendre hier dans un éditorial du magazine Le Spécialiste que la nouvelle entente avec le gouvernement Couillard annulera le «forfait jaquette».  

Coup d'oeil sur cet article

La présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec laisse entendre que le fameux « forfait jaquette », une prime accordée aux médecins qui voient un patient contagieux, pourrait disparaître.

Notre Bureau d’enquête révélait en janvier que cette prime permet aux spécialistes de toucher 65,95 $ chaque fois qu’ils enfilent gants, masque et jaquette pour voir un patient isolé. Méconnue du public, elle avait été consentie en 2009 dans le cadre d’augmentations de salaire alors que Gaétan Barrette était président de la Fédération.

<b>Gaétan Barrette</b></br>
<i>Ministre de la Santé</i>
Photo Stevens LeBlanc
Gaétan Barrette
Ministre de la Santé

« Mauvaises décisions »

Cette prime s’ajoute au montant de 83,10 $ versé pour la consultation de base. Cette nouvelle avait suscité un tollé dans la population et à l’Assemblée nationale, où la CAQ et le PQ avaient critiqué cette utilisation des deniers publics.

Dans son éditorial du magazine Le Spécialiste, distribué hier aux membres de sa fédération, Diane Francoeur laisse entendre que la nouvelle entente entre les médecins spécialistes et le gouvernement Couillard annulera le « forfait jaquette ».

« Nous allons également revoir certains écarts insolites résultant de mauvaises décisions : adieu la célèbre jaquette », écrit-elle.

Rapport dévastateur

Elle poursuit en mentionnant que « ce tarif sera annulé pour investir dans les visites de prise en charge en tant que médecin traitant ».

« Chaque association devra faire son ménage... pour une utilisation optimale des fonds publics », soutient Mme Francoeur.

Un rapport dévastateur révélait cette semaine que la hausse de rémunération fulgurante des médecins du Québec depuis 10 ans s’est soldée par une baisse importante de productivité.

Entre 2006 et 2015, les dépenses liées à la rémunération des médecins sont passées de 3,3 milliards $ à près de 6,6 milliards $, soit une augmentation annuelle moyenne de 8,1 %. Pourtant, le nombre de visites par médecin de famille a diminué de 17 % pendant les années étudiées ; chez les spécialistes, la diminution est de 12 %.

La rémunération des médecins spécialistes du Québec dépasse désormais celle de leurs homologues de l’Ontario, avait aussi reconnu en février le ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

« En cette ère du tribunal public et de fake news, proclamer que notre rémunération dépasse la parité canadienne, sans qu’aucune étude ne l’ait démontré, devient vérité même si nous l’avons contredit, chiffres à l’appui », déplore Mme Francoeur dans son éditorial, parlant d’un « cirque médiatique ».