/news/health
Navigation

Le Groupe Geloso demande à Québec d’interdire le Four Loko

Four Loko
Photo Antoine Lacroix

Coup d'oeil sur cet article

Le groupe Geloso, l’entreprise québécoise qui avait créé la boisson FCKDUP pour faire concurrence au Four Loko au Québec, demande au gouvernement d’interdire la vente de cette boisson sucrée et fortement alcoolisée dans la province.

Le groupe Geloso a déjà retiré sa boisson FCKDUP du marché à la suite du décès de la jeune Athena Gervais, retrouvée sans vie dans un ruisseau de Laval, jeudi dernier. Elle aurait, sur l’heure du dîner, consommé au moins une boisson FCKDUP, à 11,9 % d’alcool.

Dans une lettre envoyée à la ministre de la Santé publique du Québec, Lucie Charlebois et le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, Aldo Geloso demande d’interdire le Four Loko, et demande la mise en place d’une table de concertation concernant ces boissons alcoolisées sucrées.

«Malgré nos réticences initiales, nous avions décidé d’aller de l’avant en introduisant notre marque FCKDUP. Avec le recul, nous croyons que c’était une erreur d’entrer dans cette catégorie pour faire concurrence au Four Loko. Le Four Loko ne devrait même pas exister», plaide Aldo Geloso dans sa lettre.

Le Four Loko a par ailleurs été retiré des tablettes en décembre dernier parce qu’il contenait de l’alcool éthylique plutôt que de l’alcool issu de la fermentation du malt.

La vente du Four Loko est également suspendue «pour une période indéterminée» à la suite du décès de la jeune Athena Gervais.

Cannette refermable

Le coprésident et directeur général du Groupe Geloso souhaite notamment rendre obligatoire son concept de cannette refermable pour tout format de 500 ml et plus pour boissons alcoolisées variant entre 10,5 % et 11,9 %.

Elle aurait pour effet de modérer la consommation d’alcool.

«Nous avions entrepris de travailler avec les paliers de gouvernement pour faire approuver une nouveauté sur le marché québécois: la cannette refermable», poursuit-il. Ce concept a par ailleurs été approuvé par les autorités.

Voici en cinq points les demandes du Groupe Geloso au gouvernement :

  • Rendre la cannette refermable obligatoire pour tout format de 500 ml et plus ayant un pourcentage d’alcool variant entre 10,5 % et 11,9 %
  • Meilleure éducation auprès des mineurs sur les dangers de la consommation de boissons alcoolisées en trop grande quantité (dans les écoles et sur le web)
  • Le «cartage systématique» lors de l’achat d’alcool, peu importe l’apparence ou l’âge du client
  • Nouvelles normes de publicité pour les boissons contenant plus de 8 % d’alcool chez les 18-25 ans
  • Bannir les boissons sucrées à forte teneur en alcool (10,5 % à 11,9 %) contenant des essences de stimulant