/finance/business
Navigation

Financement d’avions C Series: le Royaume-Uni prête de l’argent aux clients de Bombardier

Financement d’avions C Series: le Royaume-Uni prête de l’argent aux clients de Bombardier
Photo Archives / Reuters

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada n’est pas le seul pays à accorder des prêts aux clients de Bombardier. Le Royaume-Uni a récemment donné un coup de pouce à Korean Air Lines, qui cherchait à financer l’achat de deux avions C Series.

Exportation et Développement Canada (EDC) tente toujours de récupérer l’avion Global 6000 de Bombardier qu’ont acheté les frères Ajay, Atul et Rajesh Gupta, très influents en Afrique du Sud. Mais d’autres agences gouvernementales de ce type offrent également des prêts pour de tels achats.

Ainsi UK Export Finance a-t-elle offert un soutien financier à Korean pour l’acquisition des deux premiers aéronefs CS300 sur un total de 10 achetés par cette importante compagnie aérienne asiatique. Il s’agit du premier appui financier de ce type accordé par UK Export Finance, selon le Globe and Mail.

Cette aide a été accordée peu de temps après que Washington eut complètement rejeté la plainte de Boeing contre Bombardier concernant les C Series.

EDC est aussi de la partie et devrait prêter une partie de l’argent nécessaire à l’achat de ces appareils dont le prix officiel est de 90 M$ chacun.

Pourquoi?

Les agences gouvernementales comme EDC et UK Export Finance existent notamment pour aider les entreprises de leurs pays respectifs à exporter. C’est pourquoi elles accordent des prêts, comme le font d’autres institutions financières, pour financer de gros achats.

Dans le cas des avions C Series de Bombardier, UK Export Finance s’est impliquée parce qu’une bonne partie de ces avions sont construits à Belfast, en Irlande du Nord. L’usine de Bombardier y compte pas moins de 4000 travailleurs, ce qui en fait l’un des principaux employeurs de la région.