/sports/ski
Navigation

Le skieur Alexis Guimond tout près du podium aux Jeux paralympiques

Le skieur para-alpin a toutefois pris le quatrième rang de la descente en ski debout, samedi, à Pyeongchang.
Photo d'archives Facebook Le skieur para-alpin a toutefois pris le quatrième rang de la descente en ski debout, samedi, à Pyeongchang.

Coup d'oeil sur cet article

Il s’en est fallu de peu pour qu’Alexis Guimond, à sa première course de ses premiers Jeux paralympiques, monte sur le podium. Le skieur para-alpin a toutefois pris le quatrième rang de la descente en ski debout, samedi, à Pyeongchang.

«C’est ça la "game"!» a lancé le Gatinois.

Troisième à s’élancer sur le parcours tout en espérant que son chrono de 1 min 27,09 s soit suffisant pour une place sur le podium, Guimond a dû patienter, le temps que les 26 autres participants montrent leur savoir-faire sur la piste de descente du Centre alpin de Jeongseon.

Finalement, son sort a été réglé lorsque le 14e compétiteur, l’Autrichien Markus Salcher, a complété sa course en 1:26,39, l’écartant du trio de tête.

Salcher a décroché le bronze, terminant derrière le Suisse Theo Gmur (1:25,45) et le Français Arthur Bauchet (1:26,29)

«C’est assez frustrant, car j’ai fait des erreurs niaiseuses. J’ai poussé mes limites, alors je suis content pour ça. Les Jeux sont encore jeunes. J’ai encore des chances de médailles au super-G, au super combiné et au slalom géant.»

Même s’il espérait commencer ses Jeux avec un podium, Alexis Guimond savoure son baptême paralympique.

«C’est magique d’être ici et c’était un rêve d’y être. J’étais assez stressé, mais les routines de départ que j’ai créées cette année m’ont aidé à enlever du stress et de sortir du portillon de départ avec puissance.»

Quelques minutes plus tôt, Mac Marcoux, aidé de son guide Jack Leitch, a donné au Canada sa première médaille d’or des Jeux paralympiques en survolant l’épreuve pour athlètes ayant une limitation individuelle. L’Ontarien, médaillé de bronze à Sotchi, a dévalé la pente en 1:23,93 pour devancer de 1,42 seconde le Slovaque Jakub Krako. La troisième place est allée à l’Italien Giacomo Bertagnolli.

Chez les femmes, Frédérique Turgeon, de Candiac, a chuté et n’a pas complété le parcours en ski debout.

La victoire est allée à la Française Marie Bochet qui a remporté l’épreuve en signant un temps de 1:30,30. L’Allemande Andrea Rothfuss (+2,23 s) a pris le deuxième rang tandis que la Vancouvéroise Mollie Jepsen (+4,30 s) a mis la main sur le bronze.

Les skieurs seront de retour en action dimanche pour le super-G.