/travel/outdoors
Navigation

Ode à l’hiver aux Monts-Valin

Coup d'oeil sur cet article

Une journée dans le parc national des Monts-Valin vous fera tomber ou retomber en amour avec l’hiver. Du haut de ses 984 mètres, le parc qui domine la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean reçoit une neige si abondante qu’elle y reste jusqu’en mai. Que ce soit en raquettes, en ski de randonnée, en ski nordique ou encore en vélo « fatbike », le lieu est tout à fait exceptionnel pour pratiquer son sport d’hiver préféré.

Ski de fond classique dans le parc national des Monts-Valin
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis
Ski de fond classique dans le parc national des Monts-Valin

Le parc a fait sa renommée avec sa célèbre vallée des Fantômes qui se trouve à proximité du Pic-Dubuc. Pour ceux qui sont en bonne forme, le départ se fait du Centre de découvertes et de services. Un véhicule à chenilles, le Fantôme Express (départs quotidiens selon un horaire fixe), vous emmène au début du sentier qui se trouve aux deux tiers de la montagne. Vous mettez vos raquettes et empruntez le sentier qui grimpe sur trois kilomètres jusqu’au sommet du Pic-Dubuc, à 980 mètres. De là, la vue est simplement grandiose sur les basses terres du Saguenay. Protégée des vents, la montagne est enveloppée d’un silence monacal et le sentier s’engouffre dans une forêt d’immenses sapins totalement camouflés sous une épaisse couche de neige. De véritables fantômes !

La vallée des fantômes
Photo courtoisie, Sylvie Ruel
La vallée des fantômes

Vous pourrez faire d’une pierre deux coups en visitant la Contrée des momies dans le secteur du Pic-de-la-Hutte. Quatre choix de randonnées sont offerts et vous pourrez vous arrêter dans l’un des cinq relais chauffés qui se trouvent dans le secteur.

Randonnées

Dans le parc, le réseau de sentiers destinés à la courte randonnée compte en tout 118 kilomètres. Pour ce qui est de la longue randonnée (2 à 5 jours), le réseau compte 65 kilomètres pour le ski nordique et 71 kilomètres pour la raquette. Des services de transport de bagages sont offerts.

Cette année, le parc ajoute comme nouveauté des sentiers pour le ski de fond classique et pour le vélo à pneus surdimensionnés (le fatbike). Le réseau de sentiers débute tout près du chalet d’accueil et il est constitué de boucles de 2, 3, 5, 7 et 12 kilomètres. D’un côté se trouve la piste pour les skieurs classiques et de l’autre, la piste pour les cyclistes. Un relais chauffé, le Relais du Pied-mont, se situe à l’extrémité du réseau, qui se trouve à 6 kilomètres.

Fatbike aux Monts-Valin
Photo courtoisie, Mathieu Dupuis
Fatbike aux Monts-Valin

Et si on veut prolonger le plaisir, on peut dormir dans le parc et avoir accès à divers types d’hébergements : chalets EXP, chalets nature, camps rustiques, refuges.

Ski de fond et raquette au village Val-Jalbert

Le village Val-Jalbert est accessible en hiver. Bien qu’il n’y ait pas d’animation, il est possible de voir les maisons ensevelies sous la neige.
Photo courtoisie, Sylvie Ruel
Le village Val-Jalbert est accessible en hiver. Bien qu’il n’y ait pas d’animation, il est possible de voir les maisons ensevelies sous la neige.

Le village Val-Jalbert, à Chambord, est accessible en hiver. Des sentiers sont balisés pour le ski de fond et la raquette, mais aussi pour la marche. Il n’y a pas d’animation sur place, mais les gens peuvent découvrir le site autrement : c’est-à-dire voir les maisons ensevelies sous la neige et observer la chute gelée. Ils peuvent aussi marcher sur le plateau où se trouvent les vieilles maisons en enfilade. Un chalet chauffé accueille les visiteurs.

Le vieux couvent de Val Jalbert
Photo courtoisie, Sylvie Ruel
Le vieux couvent de Val Jalbert

 

Raquettes en location

L’accès au site est payant et on y fait la location de raquettes. « Nous avons voulu redonner à la population l’accès de Val-Jalbert en hiver », affirme Mme Lise Gagnon, présidente du Club plein air de Roberval, qui gère aussi 25 kilomètres de sentiers de raquettes du côté du camping de Val-Jalbert.

Les gens sont contents de se réapproprier les lieux, les enfants reviennent ici.

Pour information :

  • 418 275-6033
  • Le site est ouvert tous les jours de 9 h à 17 h 30.

Où dormir :

Auberge Carcajou, à Falardeau :

Auberge Carcajou
Photo courtoisie, Sylvie Ruel
Auberge Carcajou

À proximité des Monts-Valin, une auberge sympathique et chaleureuse en plein cœur de la forêt. Et aussi un relais gastronomique, où l’on vit une expérience culinaire axée sur les richesses de la forêt. La propriétaire cueille elle-même toutes ses plantes et tous ses petits fruits. On y sert des mets raffinés et savoureux.

Chalets & Spa Lac Saint-Jean, à Chambord :

À proximité du Village historique de Val Jalbert, chalets et condos en bordure du lac Saint-Jean. On y trouve aussi un restaurant avec vue, où l’on mange très bien, dans une ambiance réconfortante. Après une journée de plein air, on se ressource au petit spa nordique.


► Parc.monts-valin@sepaq.com