/sports/soccer/impact
Navigation

Un progrès intéressant pour l’Impact

Rémi Garde veut maintenant voir son équipe amasser des points

SPO-MONTREAL IMPACT VS COLUMBUS CREW
Photo Agence QMI, Jason Mowry L’Impact s’est bien battu, mais ça n’a pas été suffisant pour récolter un point, samedi, face au Crew.

Coup d'oeil sur cet article

COLUMBUS | Rémi Garde et ses joueurs ont peut-être fait des cauchemars en repensant au match nul qu’ils ont échappé dans les derniers instants contre le Crew, samedi.

Mais ils peuvent aussi se dire qu’ils ont haussé le score contre une des meilleures formations de la Major League Soccer avec deux buts sans réplique dans une seconde demie qu’ils ont largement contrôlée.

« On n’a pas joué contre une équipe qui est en construction. C’est une des grosses équipes de cette ligue et ils ont eu besoin de trois coups de pied arrêtés pour marquer, dont deux pénaltys », a rappelé Garde après la rencontre.

« J’ai beaucoup aimé la réaction de mon équipe, l’intensité qu’on a mise dans ce match. Par rapport au premier match, on est dans le progrès et dès le prochain match, il faut des points. »

Pour obtenir des points, il faudra connaître de meilleures premières demies.

Celle contre le Crew était bien partie jusqu’à ce qu’il marque deux buts en trois minutes.

« On a toujours un peu de misère en première demie à se mettre dans le match, à trouver notre rythme, a reconnu Samuel Piette. Mais on a été un peu plus volontaires, on a imposé notre jeu et il y a eu un pénalty qui nous a fait mal et un autre but qui a été un coup de chance.

« Il faut travailler l’entame du match, la première demie. Le foot c’est mental, si tu rentres dans un match avec beaucoup de confiance, tu peux faire de très bonnes choses. »

Il n’a pas tort parce que l’Impact n’a cadré aucun tir lors de chacune des premières demies de ses deux premiers matchs de la saison.

En forme

Sur une note encourageante, on peut parler de la forme physique de l’équipe, qui n’est plus à la peine quand arrive la 70e minute. C’est même plutôt le contraire.

« C’est très encourageant, physiquement on est bien, on sait que ça va payer en fin de match. On l’a vu aujourd’hui comme à Vancouver. On domine les 15 ou 20 dernières minutes, surtout à l’extérieur, ce qui est très gros », a convenu Piette.

Comme quoi les efforts déployés sous la férule de Robert Duverne rapportent, mais pas seulement sur le plan physique, comme l’a précisé Evan Bush.

« La forme physique va de pair avec la forme mentale. Nous sommes revenus de l’arrière et nous avons été l’agresseur en seconde demie. »

« On est très confiants en fin de match, a ajouté Daniel Lovitz. Ça fait deux parties où on voit qu’on est plus en forme que l’autre équipe, et ça donne de la confiance. »

Le cas Edwards

Intéressant pendant les matchs préparatoires, Raheem Edwards n’est pas aussi impressionnant depuis le début de la saison malgré un fort joli but égalisateur contre le Crew.

Le jeune milieu de terrain est entré un peu mollement et sans entrain alors que son équipe contrôlait le jeu.

« Raheem est un joueur très spécial, à vrai dire je l’aime beaucoup, a admis Rémi Garde. Mais c’est un jeune joueur qui a des choses à corriger. »

« Quand les remplaçants ont l’opportunité d’aider l’équipe, je veux d’abord que l’aide soit athlétique et physique, et c’est vrai que j’aurais aimé beaucoup plus d’intensité dans ses courses. »

Des rumeurs

Les rumeurs abondent autour de l’Impact, qui est toujours à la recherche de profondeur.

Rémi Garde a déjà mentionné qu’il ne voulait pas aller trop vite et regretter ses choix, mais il souhaite aussi avoir des renforts plus tôt que tard.

Le nom de l’ailier droit uruguayen Alejandro Silva circule depuis plusieurs jours.

Il s’agit d’un joueur de 28 ans qui évolue avec le club argentin de Lanus.

L’arrière central français Rudy Camacho est aussi apparu dans les rumeurs au cours des 24 dernières heures.

Âgé de 27 ans, le défenseur de 6 pi 1 po porte les couleurs de Wassland-Beveren en première division belge et est sous contrat jusqu’au 30 juin. Mais selon le média belge HLN, il pourrait être libéré dans les prochains jours.

Fait intéressant, Camacho est originaire de L’Arbresle, d’où provient aussi Rémi Garde.