/news/politics
Navigation

Mitch Garber chargé d’attirer des investissements étrangers au Canada

Mitch Garber
CAPTURE D'ÉCRAN, archives Mitch Garber

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – L’homme d’affaires montréalais Mitch Garber présidera le conseil d’administration d’Investir au Canada, un nouvel organisme fédéral chargé d’attirer des investissements étrangers au pays.

Le ministre du Commerce international, François-Philippe Champagne, en a fait l’annonce lundi matin, alors que de plus en plus de voix s’élèvent pour que le Canada demeure compétitif par rapport aux États-Unis.

Dans la foulée d'allègements fiscaux mis en place par l’administration américaine, la Banque du Canada a notamment dit craindre, le mois dernier, que de plus en plus d’entreprises soient amenées à investir au sud de la frontière.

«Les investisseurs ne sont pas des gens qui regardent sur les deux prochaines années, ils regardent vers les décennies à venir», a souligné M. Champagne en conférence de presse à Ottawa. Selon lui, le Canada offre une stabilité financière, une main d’œuvre diversifiée et un grand accès aux marchés internationaux, tous des éléments attrayants pour les entreprises étrangères.

Mission globale

Investir au Canada servira à promouvoir le Canada à l’international et à simplifier les procédures pour inciter les entreprises à s’installer au pays.

«Mon objectif sera de promouvoir Montréal, Toronto et Vancouver pour rivaliser avec Cleveland, Pittsburgh, Londres et Tokyo. Et nous devons gagner», a déclaré Mitch Garber, qui dirige également le conseil d'administration du Cirque du Soleil, en point de presse.

Le gouvernement fédéral avait annoncé en 2016 des fonds de 218 millions $ destinés, entre autres, à la création d’Investir au Canada.

Selon Affaires mondiales Canada, les multinationales étrangères basées au pays emploient 1,9 million de travailleurs canadiens. Les investissements étrangers au Canada s’élèvent présentement à 800 milliards $.

Têtes dirigeantes

Le directeur général de l’organisme sera le Britanno-Colombien Ian McKay, qui agit depuis septembre 2013 en tant que président-directeur général de la Commission économique de Vancouver. Il a été, de 2010 à 2013, directeur national du Parti libéral du Canada.

«Je suis certain que M. Garber et M. McKay possèdent l’expérience et le leadership nécessaires pour guider le développement et la réussite d’Investir au Canada, et pour faire du Canada la première destination pour l’investissement», a assuré le ministre Champagne.

Mitch Garber, qui s’est fait connaître à l’émission «Les Dragons» de Radio-Canada, a dirigé de 2006 à 2009 l’entreprise de jeu en ligne PartyGaming basée à Gibraltar, un paradis fiscal.

Tant PartyGaming que Optimal Group, une autre compagnie dirigée par M. Garber, ont déjà dû payer des millions de dollars pour avoir accepté illégalement l’argent d’Américains pour des jeux de hasard en ligne. Les faits reprochés à Optimal Group se sont déroulés de 2004 à 2006, alors que Mitch Garber était à la tête de la compagnie.

L’an dernier, le «Journal de Montréal» a également révélé que deux compagnies dirigées par M. Garber, Caesars Interactive et de Caesars Acquisition, s’étaient retrouvées au cœur d’une restructuration où des créanciers estiment avoir perdu des milliards de dollars.

L’affaire avait mené en 2016 à une mégapoursuite contre une série d’entreprises liées à Caesars Entertainment, géant américain des casinos. Mitch Garber n’était pas poursuivi personnellement dans ce dossier.