/sports/soccer/impact
Navigation

Renforts imminents

Renforts imminents
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Qui du milieu uruguayen Alejandro Silva ou du défenseur français Rudy Camacho aboutira à Montréal cette semaine ?

Les spéculations vont bon train et Rémi Garde a reconnu qu’il y avait des discussions, lui qui patiente dans l’attente de renforts.

« J’ai été patient par la force des choses, a-t-il reconnu. Il y a des discussions depuis ces dernières semaines alors oui, pourquoi pas cette semaine ? »

Cela dit, s’il confirme qu’il y a des négociations et qu’elles devraient aboutir bientôt, il ne veut pas donner de noms.

« Ce n’est pas pour ne pas donner des infos, mais par respect parce qu’on discute avec des joueurs qui sont actuellement sous contrat avec d’autres clubs. »

Malheureux

Dans un autre ordre d’idées, Ken Krolicki a amorcé les deux premiers matchs de la saison malgré ses 21 ans et son absence d’expérience dans la MLS et il s’est retrouvé, avec Raheem Edwards, au cœur du jeu qui a mené au tir de pénalité fatidique qui a permis au Crew de marquer le but de la victoire dans les dernières secondes du match de samedi.

« C’est un pénalty malheureux, a admis la recrue américaine. J’ai sorti la jambe, mais je ne lui ai pas touché. Je ne sais pas si c’était une faute et le coup de sifflet m’a surpris, mais je n’aurais pas dû sortir la jambe dans une situation aussi critique.

« J’ai demandé à l’arbitre à qui allait la faute, il n’était pas sûr et il m’a dit qu’elle était pour nous deux. »

Aucun doute

Les joueurs remettent parfois en question la décision d’un l’officiel, mais Edwards n’a aucun doute.

« Sur le coup, je n’ai pas trop compris, mais après l’avoir revu, je crois que c’était un pénalty.

« Dans le match, c’était difficile de dire à qui revenait la faute, mais c’est probablement un peu des deux. Ken sort la jambe et je lui tombe dessus. C’était 50-50, mais c’était un pénalty. »

C’est dommage pour le Canadien puisque quelques minutes plus tôt, il avait marqué le but égalisateur.

« Ce but ne veut rien dire parce qu’en fin de compte, on n’a pas obtenu de point. »