/news/transports
Navigation

Travaux routiers: pas d’argent pour la 19 et la 13



Yves St-Denis, député d’Argenteuil, Christine St-Pierre, ministre responsable de la région des Laurentides et André Fortin, Ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports
Photo courtoisie, Dave Parent Yves St-Denis, député d’Argenteuil, Christine St-Pierre, ministre responsable de la région des Laurentides et André Fortin, Ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-ADÈLE – Québec annonce un investissement de 149 M$ sur le réseau routier des Laurentides, mais rien qui permettra à court terme de contrer les problèmes de circulation sur la couronne nord au grand découragement des maires de la région.

« J’ai encore faim, on est resté sur notre appétit. On vit d’espoir depuis 20 ans, on continue de vivre d’espoir c’est juste ça qu’on peut se mettre sous la dent », a lancé le maire de Sainte-Anne-des-Plaines, Guy Charbonneau immédiatement après la conférence de presse du ministre des transports André Fortin qui se tenait dans une bretelle d’accès en réfection de l’autoroute 15 à Sainte-Adèle.

« Pour nous dans les Basses-Laurentides il n’y a pas grand-chose. On est un peu déçu assurément », ajoute le maire de Blainville Richard Perreault.

Pas de travaux majeurs

Québec prévoit des travaux d’asphaltage sur des routes secondaires, la reconstruction ou la réfection de certains ponts au nord de Saint-Jérôme et le réaménagement d’intersections problématiques mais aucun chantier d’envergure n’a été annoncé.

Rien pour le parachèvement de l’autoroute 19 ou pour le prolongement de l’autoroute 13. Rien non plus pour les voies réservées sur l’autoroute 15. Ces projets ont été identifiés comme étant prioritaires par l’ensemble des maires de la Rive-Nord.

Un vieux refrain

« Les projets comme l’autoroute des Laurentides et la 19 sont des projets qui sont inscrits au plan québécois des infrastructures, ça ne fait pas nécessairement l’objet des annonces en programmation régionale comme on fait aujourd’hui », explique M. Fortin.

Le ministre avance même que le parachèvement de la 19 est prioritaire et qu’une annonce en ce sens est imminente. Un discours que les maires ont entendu à maintes reprises.

Scepticisme

« Je le croirai quand je le verrai, puisque la 19 on en parle depuis longtemps et le prolongement n’est pas encore fait. (...) Cela a toujours été des vœux pieux, cela a toujours été des promesses qui n’ont jamais rien donné », déplore Eric Westram, maire de Rosemère.

« Ça fait plusieurs fois qu’on en discute, il est temps de passer à l’action », ajoute Denis Martin, maire de Deux-Montagnes.

Voies réservées, pas tout de suite

Pour ce qui est des voies réservées au transport en commun sur l’autoroute 15, le ministre estime qu’il ne faut pas sauter d’étape.

« Si on ne fait pas les réfections nécessaires sur le pont Gédéon-Ouimet (pont qui enjambe la rivière des Mille-Îles), les voies réservées sur la 15 ne seront pas aussi efficaces qu’elles pourraient l’être. Le projet qui m’importe de faire avancer sur la 15 c’est celui du pont », a expliqué le ministre.

En ce qui a trait au prolongement de l’autoroute 13 vers le nord, le ministre a admis qu’il n’était pas dans les plans du gouvernement à court terme.

 

- Avec la collaboration de monjournal.ca