/sports/others
Navigation

Une équipe négligée, non merci!

Les dames du Rouge et Or sont confiantes en vue du championnat canadien universitaire débutant vendredi

La capitaine du Rouge et Or, Alice Cloutier, renouera au championnat canadien avec les Dinos de Calgary, qui étaient venues en visite au PEPS à l’automne 2016.
PHOTO D’ARCHIVES, DANIEL MALLARD La capitaine du Rouge et Or, Alice Cloutier, renouera au championnat canadien avec les Dinos de Calgary, qui étaient venues en visite au PEPS à l’automne 2016.

Coup d'oeil sur cet article

L’équipe féminine de volleyball du Rouge et Or amorcera vendredi le championnat canadien universitaire au huitième et dernier rang des forces en présence, au PEPS. Cette position n’est pas idéale, mais les représentantes de l’Université Laval sont loin d’entretenir des complexes pour autant.

En lever de rideau à 18 h, le Rouge et Or héritera de la lourde commande d’affronter les Dinos de Calgary, semées favorites après avoir décroché le championnat de l’Ouest. Auteures d’une reluisante fiche de 21-3 en saison régulière et de 5-0 en séries, les rivales albertaines semblent à première vue confiner les volleyeuses québécoises au rôle de négligées. Mais n’allez pas prononcer ce gros mot en présence de l’entraîneur Olivier Caron !

« Personne ne nous considère comme les négligées. Les équipes connaissent le coach et elles connaissent notre équipe. Elles savent que Laval joue toujours des gros matchs de volleyball », a mentionné le pilote.

Bonne défensive

Caron estime que la vitesse de sa troupe à l’attaque et son jeu en réception pourraient confondre les sceptiques, sans parler des aptitudes en défensive.

« Calgary, c’est une équipe qui sert bien. Leur efficacité en attaque, ça nous ressemble, mais défensivement, on est meilleures qu’eux autres. On va aller jouer et ça va être le fun », a souri Caron.

Pour lui, la conclusion en queue de poisson le week-end dernier contre Montréal ne tempère en rien les objectifs pour la grande danse nationale, présentée pour la première fois dans la nouvelle mouture du PEPS.

« On a une bonne équipe et les filles le savent. Les adversaires vont voir que de jouer contre Laval, à Laval, ça peut les déranger. Les foules sont bonnes et les gens nous poussent fort », a-t-il dit.

Finissantes en confiance

Pour renverser la compétition, le Rouge et Or aura besoin d’une solide contribution de toute l’équipe, en particulier des quatre finissantes.

Du lot, la capitaine Alice Cloutier n’entend pas non plus se soucier du classement, qui ne met pas l’équipe en valeur.

« Il faut faire exactement comme si on jouait à l’extérieur plutôt que de penser à la pression de recevoir le championnat canadien. Notre objectif premier est d’abord de battre les Dinos. L’équipe numéro un qui joue contre l’équipe numéro huit, ça ne change rien dans notre tête », a-t-elle tranché.

Les Carabins de Montréal (2) ouvriront le bal, vendredi (13 h) contre l’Alberta (7). UBC (3) suivra à 15 h contre Dalhousie (6) et la soirée se terminera, à 20 h, entre Ryerson (4) et UBC Okanagan (5).

Les demi-finales auront lieu samedi (18 h et 20 h), tandis que les finales se dérouleront le lendemain (14 h et 17 h).