/sports/golf
Navigation

Le club de Lachute sauvé

La gestion du club de golf sera assurée par Les Sommets, gros joueur du monde du ski

Coup d'oeil sur cet article

Plus d’inquiétude à entretenir autour du club de golf de Lachute, dans les Laurentides. Le groupe Les Sommets assurera la gestion du complexe de 36 trous dès le printemps. C’est ce qu’a appris Le Journal de Montréal, mardi.

Spécialisé dans le domaine du ski, le groupe Les Sommets compte sur un portefeuille diversifié d’activités dans la région de Saint-Sauveur, dans les Laurentides, et d’Edelweiss, en Outaouais. Il opère cinq stations de ski, un parc aquatique, des activités en plein air et gère même des projets immobiliers.

On se rappellera que le Groupe Beaudet, qui devait gérer le club de golf durant 15 ans, avait décidé de subitement claquer la porte à la mi-octobre.

À la recherche de solutions et d’un gestionnaire pour son parcours de golf à Lachute, dont il est le propriétaire depuis la mi-février 2017, le groupe d’investisseurs chinois Broad Group a donc cogné à la bonne porte cet hiver pour offrir l’opportunité à l’entreprise laurentienne Les Sommets. Il fera l’annonce de l’entente de gestion demain, dans une conférence de presse à Montréal.

« Le club de golf permettra de diversifier nos opérations. Notre entreprise possède un grand rôle dans la communauté des Laurentides, a mentionné le président et chef de la direction du groupe les Sommets, Louis-Philippe Hébert.

« Notre entreprise fait bouger les gens, a-t-il poursuivi. Notre région est encore à développer. Nous croyons que nous pouvons bien gérer le club de golf et en faire un endroit attrayant. »

Quand l’entreprise laurentienne détenait la station Jay Peak, dans le Vermont, elle comptait également un club de golf dans ses actifs. Dessiné par l’architecte québécois Graham Cooke, le parcours avait accueilli ses premiers golfeurs en 2006. Les Sommets, autrefois appelé Mont Saint-Sauveur International (MSSI), avait vendu le complexe à des investisseurs américains en 2008.

Selon M.Hébert, cet épisode dans l’histoire de la compagnie aurait également incité Broad Group à jeter une ligne à l’eau en sa direction à la fin janvier.

Réaménagement urbain

Le président connaît les grandes lignes du projet de Broad Group à Lachute. Occupant une superficie de 17 millions de pieds carrés, le terrain du club de golf est visé par un réaménagement au fil des prochaines années.

Le projet immobilier et institutionnel engloberait une école secondaire privée offrant un programme international ouvert aux étudiants étrangers, des unités d’habitation et un hôtel. Broad Group aurait assuré conserver l’un des deux parcours pour y intégrer son projet.

Or, le patron des Sommets dit qu’il gérera le complexe de 36 trous laissé à l’abandon par le Groupe Beaudet à l’automne. Les propriétaires s’étaient par contre assurés que les parcours soient prêts à affronter l’hiver en y effectuant les travaux de fin de saison.

Après plusieurs mois d’incertitudes, la saison de golf sera donc lancée au printemps.