/opinion/columnists
Navigation

L’ennemi public numéro un

Louis-Jean Cormier
Photo d’archives Louis-Jean Cormier

Coup d'oeil sur cet article

Ainsi, selon une députée du PLC née en Somalie, Maxime Bernier ne devrait pas se prononcer sur des sujets touchant le racisme, les minorités ou l’immigration, car il est un individu « hautement privilégié ».

Entendez : un homme blanc hétérosexuel.

Idem pour Louis-Jean Cormier qui s’est fait remettre à sa place pour les propos qu’il a tenus sur la parité en culture.

« Je fais partie des privilégiés de ce monde, je suis un homme blanc hétérosexuel », a écrit l’auteur-compositeur-interprète sur sa page Facebook, lorsqu’il s’est excusé d’avoir osé dire ce qu’il pensait.

LES MAÎTRES DU MONDE

Bref, tout le monde aurait le droit et le devoir de se prononcer sur tout... sauf les hommes blancs hétérosexuels, qui sont les maîtres du monde et qui, par leur sexe, leur race et leur orientation sexuelle, sont responsables de tout ce qui fonctionne mal dans la société.

Primo, j’aimerais dire aux soldats de la rectitude politique qu’au moment où vous lisez ces lignes, des hommes blancs hétérosexuels quêtent dans les rues.

Des hommes blancs hétérosexuels végètent dans des CHSLD.

Des hommes blancs hétérosexuels sont au chômage, car leur usine a déménagé en Chine ou en Inde.

Des hommes blancs hétérosexuels sont internés dans des hôpitaux psychiatriques­­­.

Des hommes blancs hétérosexuels travaillent au salaire minimum.

Des hommes blancs hétérosexuels tirent le diable par la queue pour nourrir leur famille.

Des hommes blancs hétérosexuels ramassent de l’argent pour des organismes de charité.

Des hommes blancs hétérosexuels risquent leur vie en Syrie pour sauver des femmes et des enfants.

Des hommes blancs hétérosexuels travaillent d’arrache-pied pour trouver des vaccins.

Des hommes blancs hétérosexuels consultent des psychiatres, car ils ont été agressés sexuellement.

Etc., etc.

Pire : l’individu qui vous a élevé est peut-être lui-même un homme blanc hétérosexuel !

LA « BONNE » DISCRIMINATION

Mettre tous les hommes blancs hétérosexuels dans le même panier est aussi stupide que mettre toutes les femmes, tous les Noirs ou tous les gais dans le même panier.

Autre chose...

Que disent nos chartes, exactement ?

Que nous n’avons pas le droit de discriminer sur la base de la race, du sexe et de l’orientation sexuelle.

Dire à un homme blanc hétérosexuel qu’il devrait se la fermer parce qu’il a un pénis, qu’il n’est pas « racisé » et qu’il couche avec des femmes, c’est comme dire à une femme noire lesbienne qu’elle devrait se la fermer parce qu’elle a un vagin, qu’elle n’a pas la peau blanche et qu’elle couche avec des femmes.

C’est aussi bête, aussi débile et aussi révoltant.

D’un côté, les soldats de la rectitude politique disent qu’il ne faut pas juger une personne selon sa race, son sexe ou son orientation sexuelle.

Mais de l’autre, ils pourfendent les hommes blancs hétérosexuels parce qu’ils n’ont pas le bon sexe, la bonne race ou la bonne orientation sexuelle !

Allo ?

Vous entendez-vous parler, des fois ?

SOURDS ET AVEUGLES

Un enfant de cinq ans trouverait ce double discours incohérent.

Mais que voulez-vous : les soldats de la rectitude politique sont tellement crinqués qu’ils ont perdu tout sens commun.

Ils ne voient pas que le racisme anti Blanc est du racisme et que le sexisme anti homme est du sexisme !