/sacchips/crisp
Navigation

Un statut de François Lambert et une facture d'épicerie sèment l'émoi sur Facebook

Un statut de François Lambert et une facture d'épicerie sèment l'émoi sur Facebook
Facebook de François Lambert

Coup d'oeil sur cet article

François Lambert a fait une sortie sur ses réseaux sociaux lundi concernant le prix du panier d'épicerie. Il faisait suite à un article du Journal de Montréal publié le 10 mars dernier où un couple aisé ne pouvait dépenser que 210 $ en épicerie par semaine pendant un mois. 

L’homme d’affaires a indiqué qu’il arrivait, avec seulement 75 $, à payer l’épicerie pour ses deux garçons et qu’il ne comprenait pas comment une famille pouvait avoir de la difficulté à se nourrir avec plus du double de son budget.

«Je vis à temps plein avec mes 2 garçons. 2 ados de 15 ans et 17 ans. Je cuisine chaque soir et je leur fais des lunchs. Le prix de mon épicerie? Moins de 75 $/semaine. J’achète beaucoup de légumes, je mange des œufs et surtout du poulet, du riz, du quinoa. On mange santé! (oui j’élève mon propre poulet, mais j’achète à l’occasion). Je n’achète jamais de plats préparés et sans être maniaque, je porte attention aux spéciaux.»

Facture d’épicerie à l’appui, l’ancien Dragon a partagé le coût de son magasinage sur ses réseaux.

 

Certains internautes ont fait remarquer qu’il manquait quand même beaucoup d’éléments à son épicerie pour faire des repas pour la semaine et qu’avec de grosses réserves et ses propres poulets, il était plus facile de dépenser peu en produits frais chaque semaine. Certains ont noté le manque de sensibilité de l’ex-dragon, qui a un style de vie très loin de ceux qui travaillent au salaire minimum.

Un statut de François Lambert et une facture d'épicerie sèment l'émoi sur Facebook
Capture d'écran

 

Un statut de François Lambert et une facture d'épicerie sèment l'émoi sur Facebook
Capture d'écran

 

Un statut de François Lambert et une facture d'épicerie sèment l'émoi sur Facebook
Capture d'écran

Un statut qui n'a pas fini de faire jaser!