/world/usa
Navigation

Départ de Tillerson: la Chine espère la continuité sur la Corée du Nord

Départ de Tillerson: la Chine espère la continuité sur la Corée du Nord
AFP

Coup d'oeil sur cet article

PÉKIN | La Chine a déclaré mercredi espérer que le limogeage soudain du secrétaire d’État américain Rex Tillerson ne perturbera ni les relations bilatérales ni le sommet prévu entre les États-Unis et la Corée du Nord.

Le président américain Donald Trump a annoncé mardi le limogeage de M. Tillerson, avec lequel il entretenait des relations notoirement difficiles, le remplaçant par l’actuel directeur de la CIA, Mike Pompeo.

Malgré des tensions bilatérales récurrentes, le secrétaire d’État était perçu à Pékin comme un interlocuteur plus mesuré et posé que M. Trump, connu pour ses déclarations tour à tour critiques ou élogieuses vis-à-vis de la Chine.

« Nous espérons que ce changement de personne n’aura aucune répercussion pour le développement des relations bilatérales et pour la coopération sino-américaine sur certains dossiers importants », a déclaré Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le limogeage de Rex Tillerson intervient à l’heure où le président américain est en pleine préparation d’un sommet historique avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, qui doit être organisé d’ici fin mai.

« Nous espérons bien évidemment que les récentes avancées positives sur la péninsule coréenne puissent se poursuivre, y compris la volonté manifestée par les États-Unis et la Corée du Nord d’avoir un dialogue direct », a indiqué le porte-parole chinois.

Il a indiqué que la Chine était « disposée à travailler » avec le futur secrétaire d’Etat Mike Pompeo, sur la base du « respect mutuel » et de la « coopération ».