/news/politics
Navigation

Empoisonnement d’un ex-espion russe: Trudeau soutient Theresa May

Justin Trudeau et la première ministre britannique Theresa May, le 18 septembre 2017 à Ottawa.
Photo d'archives, AFP Justin Trudeau et la première ministre britannique Theresa May, le 18 septembre 2017 à Ottawa.

Coup d'oeil sur cet article

REGINA | Le premier ministre Justin Trudeau a réaffirmé mercredi le soutien sans réserve du Canada au Royaume-Uni, dans la foulée des sanctions prises par son homologue britannique Theresa May contre la Russie, accusée d’avoir empoisonné un ex-espion russe.

Au cours d’un entretien téléphonique, Justin Trudeau a également offert ses condoléances à Mme May et «a évoqué l’importance pour la Russie de rendre des comptes par rapport à son comportement inacceptable», a fait savoir le bureau du premier ministre.

En visite à Regina, en Saskatchewan, M. Trudeau a notamment déploré un «empoisonnement méprisable et imprudent».

Selon une déclaration du gouvernement britannique, Mme May a remercié M. Trudeau pour cet «appui fort du Canada» et les deux leaders ont convenu «de l'importance pour la communauté internationale de faire preuve de solidarité [...] et de démontrer un engagement collectif à tenir la Russie responsable de son comportement inacceptable».

Londres estime la Russie coupable d’avoir empoisonné l’ex-agent Sergueï Skripal et sa fille Youlia, il y a dix jours, en sol britannique. Mercredi, Theresa May a annoncé l’expulsion de 23 diplomates et le gel des contacts bilatéraux.

La ministre Chrystia Freeland, chef de la diplomatie canadienne, a aussi condamné mercredi «avec la plus grande fermeté l’utilisation odieuse d’un agent chimique sur le territoire souverain du Royaume-Uni».

«Nous offrons notre appui le plus sincère aux victimes de l’attentat au moyen d’une arme chimique qui a eu lieu le 4 mars à Salisbury», a-t-elle ajouté.