/auto/reviews
Navigation

Kia Rio: le plaisir de conduire ne suffit pas

Coup d'oeil sur cet article

Bien qu’une forte croissance du segment des véhicules utilitaires sport s’observe actuellement sur le marché, les constructeurs automobiles continuent d’offrir des sous-compactes qui affichent un prix de base souvent dérisoire.

Pour 2018, Kia nous arrive avec une Rio entièrement renouvelée qu’on vient tout juste de conduire. Bien qu’elle soit construite à partir de la même plateforme que la Hyundai Accent, la Rio n’est pas aussi populaire que sa sœur et ce, autant aux États-Unis qu’au Canada.

Un tout petit moteur

Le volume du moteur qui loge sous le capot d’une sous-compacte est si petit qu’il est généralement inférieur au volume de votre contenant de lait. Animée par un moteur à quatre cylindres de 1,6 L, la Rio développe 130 chevaux-vapeur et 119 livres-pied de couple. La version d’essai était équipée d’une transmission automatique à six rapports, mais elle est livrée de série avec une manuelle comptant autant de rapports. 

Kia Rio 2018
Kia

Consommation

Malgré le petit moulin qui les anime, la consommation d’essence des sous-compactes n’est pas toujours si petite. Puisque leur moteur est de faible cylindrée, il doit révolutionner plus haut dès que le moindre effort se présente. 

Lors de la semaine d’essai, une consommation de 9,2 L/100 km a été enregistrée par l’ordinateur de bord pour une distance parcourue de 325 kilomètres. La consommation combinée annoncée, quant à elle, est de 7,5 L/100 km. Chez ses concurrentes, la consommation combinée est respectivement de 7,1 L/100 km pour la Chevrolet Spark et de 7,4 pour la Toyota Yaris.

À titre de comparaison, une Honda Civic munie d’un moteur à quatre cylindres de 2,0 L et de la boîte à variation continue (CVT) ne consomme que 7,0 L/100 km. 

Kia Rio 2018
Kia

 

Un petit coffre qui loge pas mal 

La version à hayon, la Rio5, est nettement plus pratique que sa consoeur à quatre portes. De plus, le volume de son coffre dépasse celui de ses concurrentes. En effet, la Rio peut charger jusqu’à 493 L derrière la deuxième banquette, ce qui s’avère meilleur que la Yaris (442 L) et la Spark (313 L). 

Kia Rio 2018
Kia

Bonne transmission 

La Toyota Yaris est munie d’une transmission automatique à quatre rapports. Ça fait vieillot tout ça. La Rio peut, quant à elle, se vanter d’offrir une transmission à six rapports. Bien qu’elle soit destinée à la conduite urbaine, dès qu’on sort de la ville, les deux rapports supplémentaires de la Rio en font une routière plus agréable et moins criarde. En ce qui a trait à la Spark, elle est livrable avec une boîte CVT. 

Kia Rio 2018
Kia

Plaisante à conduire 

Contrairement à certains collègues, je ne prends jamais le volant d’une sous-compacte à reculons ou même avec dédain. Leur petit format et leur légèreté les rendent souvent agiles et ça, ça me plaît. Ce serait exagéré de la qualifier de sportive, mais sa conduite est définitivement dynamique. À ce chapitre, elle s’apparente à la Honda Fit, qui est championne en la matière. En la conduisant, j’ai eu l’impression de me trouver à bord d’une petite Volkswagen Golf. Ce n’est pas peu dire. 

Kia Rio 2018
Kia

Attention au prix 

Non seulement elles consomment à peu près autant qu’une compacte, mais les sous-compactes peuvent rapidement être aussi chères que des modèles plus imposants. Le prix de notre voiture d’essai frôlait les 24 000$. C’est aberrant.

Soulignons au passage que son prix de base est de 16 595 $. Pour offrir un prix aussi alléchant, Kia coupe dans le gras. En effet, à ce prix-là, il faut payer un supplément pour la climatisation. Mais ça, c’est une tactique répandue dans l’industrie.

En optant pour une compacte plutôt qu’une sous-compacte, on se retrouve propriétaire d’une voiture plus logeable, plus spacieuse, plus puissante et souvent à peine plus chère. Pour une Forte berline, par exemple, il ne faut débourser que 17 145 $. 

Kia Rio 2018
Kia

Bref 

Malgré toutes les grandes qualités intrinsèques de la Kia Rio, si je devais acheter une sous-compacte et envisager la conserver plus longtemps que la simple durée de la garantie, j’opterais pour une Toyota Yaris. Son coffre plus logeable, son moteur plus puissant, sa transmission digne de son temps ne sont, hélas, pas suffisant pour me convaincre de me tourner vers la Rio.

Je serais évidemment forcé de mettre de côté le plaisir que j’ai ressenti au volant de la Rio pour la paix d’esprit à long terme et surtout la valeur de revente qui caractérise la Yaris. 

Kia Rio 2018
Kia

Fiche technique

Nom: Kia Rio 2018
Prix de base : 16 595$
Prix du modèle à l’essai: 23 905
Configuration : Véhicule à roues motrices avant avec motorisation à l’avant
Mécanique : Moteur à quatre cylindres de 1,6 litre
Puissance/couple: 130 ch/ 119 lb-pi
Transmission : Manuelle à six vitesses ou automatique à six rapports
Consommation d’essence annoncée: 8,5 L/100 km (ville) 6,4 L/100 km (route)
Garantie de base : 5 ans/100 000 km
Concurrence: Chevrolet Spark, Nissan Micra, Toyota Yaris, Honda Fit, Hyundai Accent

Appréciation (sur 10)
Consommation d’essence : 7
Équipements : 7
Prix : 5
Style : 7
Confort (à l’avant) : 7
Confort (à l’arrière) : 6
Tenue de route : 7
Performance : 6
Espace de rangement : 7
Note globale : 7


Forces
Conduite dynamique
Bonne garantie
Transmission automatique à six rapports

Faiblesses
Consommation d’essence peut rapidement monter
Réputation de fiabilité inférieure à la Yaris
Moins intéressante économiquement qu’une compacte