/24m/transports
Navigation

STM: 1,3 milliard $ pour l'acquisition de 963 autobus hybrides ou électriques

bloc STM autobus hybride
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Montréal vient d'approuver un emprunt plus de 1,34 milliard $ pour acheter 963 autobus hybrides ou électriques d’ici 2024.

On compte dans cette annonce les 300 autobus hybrides promis en campagne électorale par l’administration de Valérie Plante pour 2020.

«On est très enthousiastes. C’est un ajout de 16 % d’autobus d’ici 2020», a indiqué mercredi le vice-président de la Société de transport de Montréal (STM) et conseiller associé à la mobilité Craig Sauvé, lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif.

Plus précisément, les 34 nouveaux autobus électriques seront ajoutés à la flotte de la STM d’ici deux ans. Une partie de ces véhicules circuleront sur la ligne 36 Monk, qui fait le trajet entre la station de métro Angrignon et la station Square-Victoria-OACI.

Au total, près de 500 autobus remplaceront des autobus diesel en fin de vie, et 465 autobus seront ajoutés au parc pour améliorer le service et faire face aux imprévus. En moyenne, un autobus a une durée de vie d’environ 16 ans.

Coût à l’unité non précisé

Le coût de l’achat de tous ces véhicules s’élève à plus de 1,34 milliard $, mais la STM ne veut pas préciser le prix des autobus hybrides à l’unité.

«Nous préférons ne pas nous avancer puisque nous sommes présentement en processus d’appel d’offres pour des autobus hybrides et électriques et nous ne souhaitons pas influencer le marché», a expliqué le porte-parole de la STM Philippe Déry.

Plus cher

Selon le physicien Pierre Langlois de Roulezelectrique.com, spécialiste de l’électrification des transports, un autobus hybride coûtait l'an dernier 770 000 $ et un autobus électrique 1 050 000 $. Un autobus diesel régulier coûte environ 500 000 $.

La STM achète des autobus hybrides depuis 2016 et vise à n’acheter que des autobus entièrement électriques à compter de 2025 ou avant. La société estime que le remplacement complet des véhicules diesel sera terminé en 2029.

«L’acquisition de bus hybrides nous permet d’assurer une transition vers un mode de propulsion moins polluant et plus efficace, en attendant de n’acheter que des véhicules électriques», a ajouté Philippe Déry.

Un autobus hybride permet de réduire jusqu’à 30 % la quantité de gaz à effet de serre, en comparaison avec un autobus au diesel.

D’autres bus électriques

Montréal dépensera également 6 millions $ pour acheter quatre minibus électriques, des autobus de longueur intermédiaire, pour remplacer quatre autobus diesel. Attendus en décembre, ces véhicules seront déployés sur le circuit 212 à Sainte-Anne-de-Bellevue, dans l'ouest de l'île de Montréal.

À l’heure actuelle, la STM possède 1807 autobus, dont 166 sont hybrides et trois sont électriques.