/news/currentevents
Navigation

Toujours pas de réponse un an après le drame

Le rapport du coroner sur la mort de Michael Fiset et Pierre Thibault déposé le 20 mars

Le véhicule dans lequel prenaient place Michael Fiset et Pierre Thibault est resté enlisé après avoir percuté une lame de neige, le 15 mars 2017. Les corps des deux hommes avaient été extirpés du véhicule au lendemain de la tempête après que des policiers aient pelleté pour dégager la camionnette.
Photo Stevens LeBlanc Le véhicule dans lequel prenaient place Michael Fiset et Pierre Thibault est resté enlisé après avoir percuté une lame de neige, le 15 mars 2017. Les corps des deux hommes avaient été extirpés du véhicule au lendemain de la tempête après que des policiers aient pelleté pour dégager la camionnette.

Coup d'oeil sur cet article

Un an après la mort tragique de Michael Fiset et Pierre Thibault, décédés dans leur véhicule à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud, le coroner est sur le point de déposer son rapport sur ce qui s’est produit lors de cette terrible tempête hivernale du 15 mars 2017.

Alors que les proches vivent toujours difficilement leur deuil, dame Nature a mal choisi son moment mercredi pour leur envoyer sur la tête une autre bordée de neige avec quelques routes fermées dans le secteur de Montmagny, notamment l’autoroute 20.

« Autour du 15 mars, c’est des journées assez rough pour nous. On cherche encore le pourquoi et le comment. On se pose les mêmes questions. On est tous d’accord aussi pour dire qu’ils n’auraient pas dû partir. On va accuser qui ? » s’interroge Olivier Fiset, un cousin de Michael.

Un an jour pour jour après le drame, le coroner achève son travail. « À moins d’une situation hors de notre contrôle, mon rapport sera rendu public le 20 mars prochain », a répondu par courriel le coroner en chef adjoint Luc Malouin, responsable de l’enquête.

En attente

Mises à part les conditions météorologiques, les familles n’ont toujours pas de réponse de la part des autorités afin de faire la lumière sur ces deux morts.

Les voisins de Michael, Réjean Lavoie et Maryse Frippiat, avaient vu Michael Fiset quitter vers 16 h le jour de la tempête. « On se disait que ça n’avait pas de bon sens. On annonçait des vents jusqu’à 120 km/h », se souvient M. Lavoie.

Les veuves de Pierre Thibault et Michael Fiset n’ont pas voulu commenter. Valérie Tanguay, conjointe de M. Thibault, a simplement répondu qu’elle n’avait pas encore reçu le rapport.

Habituellement, le bureau du coroner transmet sous embargo le rapport aux familles concernées. Une sœur de Pierre Thibault a également décliné les demandes du Journal.

Des conclusions

L’avocat Marc Bellemare, qui accompagne les conjointes, ignorait la date de publication du rapport, mardi prochain. Une poursuite civile n’est pas exclue, mais l’ancien ministre de la Justice n’a pas voulu préciser qui pourrait être visé par une telle requête.

« Lorsqu’on aura le rapport, on va réagir. On a nos stratégies dépendant des conclusions. Les informations sont difficiles à obtenir », explique Me Bellemare. La conduite des individus eux-mêmes ainsi que la conduite de ceux qui avaient la responsabilité de porter secours aux victimes seront dans la balance au moment de prendre une décision.

Depuis 35 ans, le coroner Malouin a rédigé des rapports importants sur la tragédie des Éboulements, sur la mort de Rébecca Lévesque dans un centre jeunesse et, plus récemment, sur la mort d’Éloïse Dupuis, témoin de Jéhovah.

Morts dans leur véhicule

  • Michael Fiset et Pierre Thibault sont décédés dans leur véhicule à Saint-Pierre-de-la-Rivière-du-Sud.
  • Ils se sont réfugiés dans leur camionnette enlisée dans la neige.
  • Ils ont demandé de l’aide plusieurs fois.
  • Leurs corps ont été retrouvés le 15 mars 2017.
  • Les deux victimes seraient allées cogner à une porte sans obtenir de réponse.