/misc
Navigation

Une escorte, la pègre et les gangs de rue

Une escorte, la pègre et les gangs de rue

Coup d'oeil sur cet article

Connaissez- vous,  la petite maison d’édition montréalaise Héliotrope ? Spécialisée dans le roman policier et dans le roman noir, elle surprend depuis ses débuts. Après le très beau AMQUI du romancier Éric Forbes qui fut un succès, elle met en marché le 21 mars : La disparition de Kat Vandale du professeur Christian Giguère. Écrit bien avant la série Fugueuses qui a dépassé toutes les espérances de ses auteurs, ainsi que Cheval-Serpent, ce roman plein de devinettes plonge dans le réel.


Être une escorte, risques et périls


Sur un mode cinématographique et télévisuel, l’auteur nous fait découvrir la face sombre du travail d’escorte. Kat Vandale (c’est un surnom) est une travailleuse du sexe «  efficace   ». Toujours par textos, elle approche de façon affriolante, pour ne pas dire crû, ses clients. Sous l’emprise d’une personnalité influente d’un gang de rue, sa vie basculera quand une vidéo pour le moins compromettante refait surface. À la manière d’un chroniqueur judiciaire, l’auteur dépeint ce lucratif trafic de chair humaine, qui tombe aussi sous la pègre. Mais, il ne s’agit pas que de cela. Avec beaucoup d’intelligence et un sens certain du punch, il livre des informations sur une hypothétique mairesse prise dans une nasse avec la pègre italienne, la rivalité mortelle entre les puissants Cobras et la maffia traditionnelle, tout cela sur fond de corruption et de pots-de-vin. Est-ce un roman à roman à clé, possible, mais en 205 pages, l’auteur réussit un véritable tour de force on ne peut plus crédible. 

 

Comme toujours, un petit coup de pouce à un jeune auteur est primordial, pour la survie de notre littérature.